Les Hommes mobilisés connus de Charles Sainturettte - 1914-1918

 

Les événements
cliquez

Cidre Calvados René LESUR

Les petites annonces de la Godinière : cliquez

Le calendrier
cliquez

 

Plan  du  site  :  cliquez...

 

 

La Ferme de La Godinière

 

27410 Le Noyer en Ouche
Tel : 02.32.44.46.71
dernière mise à jour de cette page : 18.11.2015

Notre adresse web : http://lagodiniere27.pagesperso-orange.fr/

Pour nous écrire : cliquez

 

Le Journal du Caporal Charles Sainturettte - 1914 / 1918

 

Charles Sainturette Caporal - Classe 91
né le 7 février 1871 au Noyer-en-Ouche - Eure
17è Régiment d'Infanterie Territoriale de Bernay

Retour sur  Le Journal du Caporal Charles Sainturette - 1914-1918 et ses correspondances

 

Retour à la page : Histoire de la Ferme de La Godinière

La branche SAINTURETTE dans la ligne de Charles SAINTURETTE

Les membres des Familles Hachette- Lesur  Morts pour la France  ( en complément de la présente page)

Retour : Le Journal du Caporal Charles Sainturette - 1914-1918 et ses correspondances

 

 Détail des hommes cités dans ce récit ayant participé à La Grande Guerre

( dans la mesure des connaissances actuelles réactualisées )

Cliquez sur les titres des chapitres .

 

Après avoir reconstitué le parcours du Caporal Charles Sainturette,
intéressons nous un instant à tous ceux qui, comme lui, ont participé à ce
tragique moment que la France a traversé...

 

D'abord à nos Morts pour la France dont le nom est inscrit sur le Monument du Noyer en Ouche, puis à bien d'autres que j'ai classé dans les différentes rubriques ci-après.

 

Cette étude part des éléments glanés tout au long du récit, et est enrichie des fiches matricules pour les soldats dès qu'elles sont étudiées, ainsi qu'une note sur les régiments auxquels ils ont appartenu.

Puisse ce travail déboucher vers autre chose ??...  à l'approche du 100è anniversaire du début d'une Guerre qui devait être la " Der des Der " .

 

1914 - 2014

 

Le projet qui me tient à coeur a reçu un avis enthousiaste de la part du Conseil Municipal du Noyer en Ouche.

L'ouvrage est sur le métier...

 

Reconstituer le parcours militaire des Poilus qui ont leur nom gravé sur le Monument aux Morts du village, ainsi que du Caporal Charles Sainturette, alors Maire de cette commune.

 

L'idée est de proposer cette exposition dès le 2 août 2014 aux habitants du village bien sûr, mais aussi d'y inviter les membres de leur famille, desendants, cousins, etc... et toutes les personnes intéressées par cette tranche d'histoire tragique qu'à vécu notre patrie ... aucun village n'a été épargné...

 

Il est nécessaire d'entretenir et de transmettre leurs mémoires en respect du sacrifice de leurs vies, pour une liberté dont nous sommes les héritiers.

Pour suivre l'actualité de ce projet, voir sur la page      Le Noyer en Ouche        .

 

René Lesur -

 

Les Hommes du Noyer Morts pour la France pendant 1914-1918

 

Les Hommes Morts pour la France qui peuvent  être parmi les amis
de Charles pendant la 1ère guerre 1914-1918

 

Membres du Conseil Municipal du Noyer-en-Ouche mobilisés

 

Les Hommes du Noyer mobilisés pendant 1914-1918

 

Autres membres de la famille de Charles Sainturette

 

Autres mobilisés

Les amis de Charles Sainturette,

Les amis le plus souvent cités restés au pays

Les membres de la famille de Charles,  mobilisés

 

Les Soldats "Morts pour la France" rattachés aux Familles Hachette- Lesur,  et
une note sur les Enfants de Troupe

 

Les Enfants du Noyer qui auraient pu être mobilisés pendant la même époque

 

 

 

sur le site Mémoires des Hommes (ouverture d'une nouvelle fenêtre)

ATTENTION : voir le fonctionnement du nouveau site

Mémoire des Hommes - Le nouveau site Internet - SGA MdH -

les liens de l'ancien site ne fonctionnent plus

 

 

Table des noms des personnes citées dans ce récit

Table des noms de Lieux

Table des Régiments

 

Les Hommes du Noyer Morts pour la France pendant 1914-1918

 

HENRY Georges Soldat 29è Bataillon Chasseurs à Pied, Mort pour la France à 23 ans le 4 juillet 1915 aux Eparges – Meuse
Né le 3 mars 1892 à Emanville 27 de Alfred Eléonide HENRY et Francine Anatolie LASALLE
Cl 1912, 2è Cl, 29è Bataillon de Chasseurs à Pied,

Mle 3184 au corps,  et 23 au Recrutement Bernay (pas de fiche matricule)

Tué à l'ennemi  le 4 juillet 1915 à 14 heures au Carrefour de Bernatant à Eparges - Meuse, les témoins :

Legougne Georges Léon Emile, Officier de détails du 29è Bat° de Chasseurs et

Sougey François, Chasseur, 2è Cl, et Dupuis Octave, Chasseur, 2è Cl au 29è Bat° de Chasseurs

 transcrit le 27 septembre 1915, Acte 8, au Noyer en Ouche N° Reg état civil 1119/327

 

Les Parents

Le Père né à Saint Germain de Pasquier 27 et ses quatre ancêtres à Sotteville sous le Val 76, tous Cultivateurs.

 

 29è Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Saint Mihiel 80è Brigade d’Infanterie, 40è Division d’Infanterie, 6è Corps d’Armée

août 1914 : 253è Bgde, 127 è DI

juin 1915, 137è DI

Janv 1917 à Nov 1918 : Saint Mihiel, Epernay, 6è corps d'armée

 

JMO du 29è BCP du 30 juillet 1914 au 31 juillet 1915

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/ead.html?id=SHDGR__GR_26_N_II

 

30 juillet 1914 : à 23h30, la 40èDI reçoit l’ordre de se porter sur ses emplacements de couverture. Le départ est fixé au 31 juillet 2H30

31 juillet : le 29 è Bon fait partie d’un groupe de couverture composé du 25è Bon, du 29è Bon, l’escadron du 12è Chasseurs, 1 batterie d’Artillerie, sous les ordres du Lt Cnel  Gippon du 161è R Infanterie. Ce groupe doit se rendre dans la région de Saint Benoit – Thiaucourt.

Le 29è Bon forme l’avant garde du groupe de couverture dans la direction de Vigneulles, Saint Benoit, Dompvitoux., où ils arrivent à 12h30 .

1er août 1914 : Le Bataillon organise une ligne de défense sur le front Haumont,  Les Lachaussée, Champfonterine, corne NE du bois de Dampvitoux.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

1er juillet 1915 : (p 106) Ordre Bataille du Bataillon au 1er juillet : Commandant Zerbini, Chef de Bataillon. Trois chasseurs seulement sont blessés.

2 juillet : Lutte très vive avec bombes et grenades qui se prolonge pendant la nuit, Pertes : 2 tués, 12 blessés.

3 juillet : à la nuit, la 6è Cie quitte la pente Nord du Ravin de Souveaux et occupe la tranchée de soutien . Pertes : 1 tué, 30 blessés par des pétards et des grenades

4 juillet : (p107) Bombardement intense, la lutte à coups de grenades continue. 1 tué, 22 blessés. Dans la nuit du 4 au 5, le 29è Bataillon de chasseurs est relevé par le 25è , tandis que le 19è est relevé par le 26è. Les premiers éléments du 29è sont relevés dès 22 heures, tandis que la 6è Cie sous la menace d’une attaque allemande combat et répare les tranchées jusqu’à 2 heures

 

HENRI Georges, Tué à l'ennemi  le 4 juillet 1915 à 14 heures au Carrefour de Bernatant aux Eparges - Meuse,

 

5 juillet : Le Bataillon après la relève regagne rapidement le couvert de la forêt avant le jour.

Itinéraire : Routes des Eparges, au Carrefour sud de Mesnil sous les Côtes, Maison de Cantonnier et Tranchée de Calonne  jusqu’au Carrefour de Bernatant. A 5 heures, le bataillon s’installe au Cantonnement de Fontaine Robert, à 2 km à l’Est de Bernatant … au Nord de la Route d’Haudiamont ( ?).

++++++++++++++++++++++

Carnet d'un soldat du 29è BCP : http://gjgg.free.fr/priv/guerr14_18/  --

Cliquez sur Les Chasseurs du 29è BCP ( et autres boutons...)


DESMONTS Charles Caporal 224è Régiment d’Infanterie, Mort pour la France à 25 ans le 13 oct 1915 à Tahure Sommery Marne

Né le 18 janvier 1890 à Plessis sainte Opportune, Hameau des Augers,  Fils de Joseph Albert, Cultivateur et Marie Aurélie Pilon
Cl 1910, 1ère Classe, 224è Rgt d'infanterie,

Mle 012553 au corps et 139 au recrutement Bernay (pas de fiche matricule)

Caporal au 224è Regt Inf, 17è Cie,

Mort le 13 octobre 1915 à 15 heures à Tahure-Sommery, Marne

était affecté au 53è DIR Michelr 106è BI, 224 RI, (origine Collandres N° A-224688, Réf Mémorial Genweb)

les Témoins sont :  Louge Pierre Georges,  Officier Payeur du 224è RI et Serey Louis, 22 ans, Caporal -  et Derouen Alfred, 34 ans, soldat 2èCl du 224è RI, 17è Cie

transcrit  le 1er janvier 1916 au Noyer en Ouche - Eure

  224è Regiment Infanterie : En 1914, casernement à Bernay, 106è Brigade, 53è DI d'août 1914 à août 1916, puis à la 158è DI jusqu'en nov 1917 et à la 5è DI jusqu'en nov 1918,  3è Région, 4è Groupe de Réserve.

Constitué en 1914 de 2 bataillons puis 3 en juillet 1916,

Avec l'aide de : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Régiments -

qui donne un résumé des opérations

 

224è Regiment Infanterie : JMO du 2 août 1914 au 14 sept 1914- Constitution du Reg de Réserve

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_720_004/viewer.html

224è Regiment Infanterie : JMO du 12 juin 1915 au 10 Déc 1915

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_720_009/viewer.html

( Note : pour trouver ce JMO, dans les Inventaires, …/… Régiments Infanterie, le JMO du 224 est rangé dans le paquet 151…200)

13 juin 1915 (p3) Tout le Régiment est cantonné à Beaufort. Et reçoit un renfort de 170 hommes.

15 juin (p4) Le Régiment reçoit l’ordre de se porter ce soir à Habarcq. Départ fixé à 19 heures.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

13 Octobre 1915 (p43) : La nuit a été relativement calme. ( ainsi commence le rapport), mais la lecture de celui-ci montre qu’il n’en est pas ainsi de la journée.

A 12h15, le Colonel Bigeard transmet au Colonel Masson, Cdt de la 106è Brigade l’état du Régiment… une Cie du 329è s’égare et reste sans nouvelles, Le Cne Fraisse indique qu’il lui reste 43 fusils et le Cdt Grisez 30 à 40 fusils par Cie…/…

 

Desmonts René Mort le 13 octobre 1915 à 15 heures à Tahure-Sommery, Marne

 

15h30 Le Cdt Grisez rend compte de la faiblesse des effectifs, garde une section de la CMB et envoie les 3 autres au 228è qui est encore plus éprouvé…/…

18h00 (p44) Le Colonel Masson envoie la note du Général qui prescrit de construire des boyaux pour relier les tranchées de 1è et 2è ligne et à l’arrière…./… Le Colonel Bigeard répond : Il est impossible de circuler sur le terrain de jour, tout homme vu est abattu. Il y aurait lieu de construire des boyaux de communication mais étant donné la faiblesse des effectifs, je ne puis faire grand chose. La 20è Cie a été décimée cet après midi par un bombardement.

On pourrait creuser un boyau allant de Tahure à mon PC. Je fais creuser cette nuit le boyau allant de mon PC à la 17è. Il faudrait en faire un allant de la 20è à la 19è.

.../...

 

BATON Georges Né le 24 oct 1898 au Fidelaire, Fils de Désiré Henri et Rosine Legrand
Mle 14692 au corps -431 au recrutement à Bernay (pas de fiche matricule)

Soldat 2è Cl, 75è Régiment d’Infanterie,

Mort pour la France à 19 ans le 9 août 1918

Mort à l'hôpital complémentaire d'armée N° 59 - des suites de ses blessures

Centre à Bar le Duc 55

Après avoir pensé que Georges Baton était décédé dans le Nord, il s’avère que c’est bien à l’Hôpital complémentaire N° 59, ( Centre à BAR LE DUC ). Celui-ci a bien existé et il n’y a plus de doute

 

domicilié au Noyer en Ouche, soldat 2è Cl. 75è R.I -

CP sans date - Falaise - destinataire : probablement Charles Sainturette, ( à demi détériorée ) G Bâton Soldat au 5è Régiment d'Infanterie, 38è Cie, Troupe B - pays ? - (Calvados) -

Cher ami, Nous sommes très bien arrivés, arrivés à 10h du soir, je te garantis que c'est quelque chose de voir cela, dis moi si tu vas chez nous dimanche pour arranger ma bicyclette,  je finis en te serrant la main ainsi qu'à toute la famille.

 75è Regiment Infanterie : En 1914, casernement à Romans, 53è Brig d'Infanterie, 27è Div d'Infanterie d'août 1914 à nov 1918, 14è Corps d'Armée. Le régiment est constitué de 3 bataillons.

2 citations à l'ordre de l'Armée.

75è Reg Infant JMO du 5 aout 1914 au 19 dec 1914

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_661_001/viewer.html 

Août 1914 : Le 75è RI  est dans les Vosges

 

75è RI  JMO du 1er Janv 1918 au 15 Jult 1918

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_661_009/viewer.html

Janvier – Mars 1918 : Le 75è RI  est en Alsace

Avril- Juin 1918 - Le 75è RI  est dans les Flandres

 

75è RI  JMO du 16 Juillet 1918 au 12 sept 1918

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_661_010/viewer.html 

Le 75è RI est en Champagne, et c'est probablement à cette période que fut blessé Georges Baton, la journée du 26 juillet a particulièrement été éprouvante pour le régiment...

C'était la Bataille de Champagne...

 

 

MAILLOT (Lucien Désiré) Georges

Né le 2 nov 1887 au Noyer, fils de Jacques Désiré ou Désir et Marie Félicie Hervieu

Soldat 405è Régiment d’Infanterie,

Mlle 3754 au corps, Cl 1907 Mle 25 au recrutement Bernay

Mort pour la France à 28 ans le 26 nov 1915 à Neuville saint Vaast Pas de Calais
Tué à l'ennemi, transcrit le 13 mars 1921 registre le Noyer

MAILLOT   

LTR 16-20 –18 août 1916  Au sujet du fils Maillot, quoique ses parents se doutaient qu’il était mort ou disparu, c’est préférable qu’ils en soient certains. C’est toujours bien malheureux.

 

La Fiche Matricule complète de MAILLOT (Lucien Désiré) Georges

Mle  au recrutement de Bernay - Mle N° 

nous donne son parcours militaire

Affectations :

 

Parcours :

Active

 

Réserve :

Territoriale :

 

 

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le

 

 

Campagne contre l'Allemagne du


LELASSEUR Raphaël Désiré
Né le 8 juin 1886 à Gouttières, Fils de Félix et Florine Delacoudre
Mle 06858 au corps, Cl 1906- 104 au Recrutement Evreux

Soldat 224è Régiment d'Infanterie,

Mort pour la France à 28 ans le 16 sept 1914 à La Neuville - Marne
Disparu Transcrit au Noyer le 23 novembre 1931

 

La Fiche Matricule complète de LELASSEUR Raphaël Désiré

Mle  au recrutement de Bernay - Mle N° 

nous donne son parcours militaire

Affectations :

 

Parcours :

Active

 

Réserve :

Territoriale :

 

 

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le

 

 

Campagne contre l'Allemagne du

 

LAMBERT Albert Ernest Né le 13 juillet 1887 à Ajou, Mancelles, La Brunetière, Fils de Ernest Hippolyte LAMBERT, cultivateur et Maria FORTIER

 

Soldat au 24è RI, Mle 84766 au corps, et 829 au recrutement Bernay

Mort pour la France à 23 ans le 21 février 1916 à Rouvry-en Santerre, Somme,

Tué à l'ennemi, intoxication gaz, transcrit à Ajou le 25 février 1916

 

Soldat de la 1ère Compagnie du 24è Régiment d'Infanterie

Classe 1907, Exempté en 1908, pris bon service armé par le conseil de révision du 15 décembre 1914.(Fiche Matricule)

Soldat au 24è RI, Mle 8476 au corps, et 829 au recrutement Bernay

Rappelé à l'activité, Mobilisation générale le 24 février 1915

Mort pour la France à 23 ans le 21 février 1916 à 22 heures du soir, à Rouvroy-en Santerre, Somme,

Tué à l'ennemi, par suite d’intoxication par des gaz nocifs envoyés par l’ennemi.

Témoins :

BOISNOREAU Marie Pierre Henri Louis, Lieutenant au 24è RI, Officier de Détail et Officier de l’état Civil –

Hidebrand Gabriel Bernard, Sergent fourrier, et Baudelet Marcel Auguste, Caporal fourrier, tous deux de la 1ère Cie du 24è RI -- Transcrit à Ajou le 25 février 1916

A été domicilié au Noyer en Ouche, ce qui lui vaut d’être inscrit sur le Monument aux Morts du Noyer et sur la Plaque Commémorative d’Ajou -

 

Marié le 28 avril 1911 au Noyer avec Castel Marthe Marie Louise (dcd 1968)

Ont 1 fils René Lambert né 1915 au Noyer, dcd 2002 ( Cimetière du Noyer avec sa Mère )

 

La Fiche Matricule complète de LAMBERT Albert

Mle  au recrutement de Bernay - Mle N° 

ne nous donne que peu d'informations sur son parcours militaire

Affectations : 24è Rég Infanterie Bernay-Paris

 

Parcours : La fiche est très peu renseignée

Active Classe 1907, Exempté en 1908, pris bon service armé par le conseil de révision du 15 décembre 1914.

Réserve : ??

Territoriale : ??

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le  24 février 1915

Campagne contre l'Allemagne du 24 février 1915 au 21 février 1916

 

24è Régiment d'Infanterie JMO du 5 août 1914 au 2 sept 1914

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_599_001/viewer.html

24è Régiment d'Infanterie JMO du 3 sept au 13 sept 1914

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_599_002/viewer.html

24è Régiment d'Infanterie JMO du 14 sept 1914 au 24 mars 1915

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_599_003/viewer.html

 

14 sept 1914 : Les emplacements de combat : sur le canal S de Loivre à Courcy exclus, objectif Ferme Sainte Marie. Le 24è quitte ses cantonnements à 3h45

31 dec 1914 (p 73) : à 23h45, les allemands dirigents sur nos tranchées une vive fusillade et envoient une salve de 4 coups de canon dont 2 sur Cormicy et 2 dur les tranchées.( Tranchées de Sapigneul, 4 janvier)

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

JMO du 25 mars 1915 au 25 dec 1915

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_599_004/viewer.html

 

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

JMO du 26 dec 1915 au 31 dec 1916

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_599_005/viewer.html

 

28 dec 1915 (p 5) : La section de mitrailleuses de position détachée à Foucaucort, en subsistance au 26è Tal rejoint le corps après avoir été relevée par une section de la 5è Division

 

8 janvier 1916 (p6) : Reçu deux renforts : 99 hommes du 74è et 59 du 24è. – Notification de l’ordre général d’opération concernant la relève dans le secteur de Plessier . La 11è Brigade doit relever la 123è brigade dans le secteur de Rouvroy, Mancourt, Méraricourt pendant la nuit du 11 au 12 janvier.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

21 février (p16) à 5 heures, une attaque par gaz à lieu sur le front du secteur Nord. L’infanterie et les mitrailleuses allemandes dirigent des feux très nourris sur nos tranchées en même temps que l’artillerie dirige un tir de barrage en arrière de la ligne de soutien à Rouvroy et sur la ligne de contre-attaque.

A 5h30, l’ennemi envoie une nouvelle nappe de gaz et à 6 heures. Attaques violentes de l’ennemi qui est repoussé dans ses tranchées…/… Dans l’après-midi, un grand nombre de soldats qui paraissaient avoir supporté sans inconvénients l’attaque des gaz se trouvent intoxiqués. Environ 200 hommes sont dirigés sur les postes de secours. A 20 heures les 1è, 2è et 3è Cies sont relevées et vont s’établir en cantonnement d’alerte à Rouvroy.

Pertes de la journée : 195 blessés et 27 tués.

 

LAMBERT Albert  Mort pour la France à 23 ans le 21 février 1916 à 22 heures du soir,  à Rouvroy-en Santerre, Somme,

Soldat de la 1ère Compagnie du 24è Régiment d’Infanterie

Tué à l'ennemi, par suite d’intoxication par des gaz nocifs envoyés par l’ennemi.

 

28 février (p19) Le régiment est relevé dans le secteur de Rouvroy par les unités du 263è et 278è Régiment d’Infanterie ( 62è Division). Aussitôt la relève terminée, les 2è et 3è Bataillons sont dirigés sur Fresnoy-en-Chaussée pour y cantonner en attendant d’être embarqués en automobile dans la matinée du 29 février.
Le 1er Bataillon reste cantonné à Warvillers où la la 4è Cie vient cantonner après avoir été relevée par une unité du 278è

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Sur le site : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Carnets

Mémoires de François Marie Raoul SOMME, Soldat 1è Classe aux 406è et 24è Régiments d'Infanterie- Carnet N° 50 -

 


POREE (Eugène) Raymond
né 1890 au Noyer le 27 février 1890, fils de Paul Hildevert et Eugénie Letain, marié le 25 avril 1914 à Paris 8è avec Dormy Marguerite,

en 1906 est Domestique chez Eléonor Catelin , agriculteur à la Noé au Noyer

Soldat 2è Cl, 24è Régiment d'Infanterie

classe 1910, 2è Classe,  Mle 12557 au corps et 151 au recrutement Bernay

Mort pour la France le 18 août 1918 à Clermont-Oise

mort à l'ambulance 10/4 SP164, Clermont, Oise, suite de maladie contractée au service

transcrit à Paris 17è le 2 juillet 1919

Retour Haut de page

Les Hommes Morts pour la France qui peuvent  être parmi les amis
de Charles pendant la 1ère guerre 1914-1918

Monument aux Morts Ajou

DUVAL Léon Désiré, né le 16 fév 1879 à Ajou (Eure) Fils de Prosper Léon et Morand Marie Désirée

Soldat, 329è Regt d'Infanterie (?)

Mle 04243 au Corps - N° 393 au Recrutement Bernay

Blessé à Soissons le 20 mars 1917 à la cuisse par balle

Mort pour la France le 2 mai 1917 à l'Hôpital de Campagne N° 39 à Poitiers (Vienne), 

Suite Blessure de guerre

Acte transcrit le 3 mai 1917 à Ajou

La Fiche Matricule complète de DUVAL Léon Désiré

Mle 393 au recrutement de Bernay - Mle N°  4243 au corps du 28è Reg Infant

nous donne son parcours militaire

Affectations :

Ajourné en 1900

Réserve : Services Auxiliaires

Territoriale et réserve : 129è RI, 24è RI ,

Parcours :

Active

Services Auxiliaires, passe en Réserve le 1er nov 1903

Réserve :

Territoriale :

Maintenu par la Commission Spéciale de Bernay du 10 nov 1914

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le 28 juin 1915

Convoqué au 129è d'Infant le 29 juin 1915

Classé Service Armé de la Commission Spéciale de Réforme du Havre du 5 août 1915

 

Blessé à Soissons le 20 mars 1917, plaie de la cuisse droite par balle

Décédé le 2 mai 1917 des suites de ses blessures de guerre à l'Hôpital de campagne N° 39 à Poitiers

 

Campagne contre l'Allemagne du 28 juin 1915 au2 mai 1917

 

 329è Regiment Infanterie : En 1914, casernement Le Havre, 106è Brigade d'Infanterie, 53è DI d'août 1914 à aout 1916, puis à la 158è DI jusqu'en nov 1917 et à la 9è DI jusqu'en nov 1918,  3è Région, 4è Groupe de Réserve.

2 abatillons en 1914 puis 3 en août 1916 par l'adjonction du 2è Bat du 420è RI

4 citations à l'ordre de l'armée et 1 au corps d'armée

Avec l'aide de : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Régiments -

qui donne un résumé des opérations - Voir le lieu de fraternisation en déc 1914

 

 129è Reg Infanterie - dit les « Rastapoils » :

en 1914, Casernement : Le Havre, 10è Brigade d'Infanterie, 5è DI d'août 1914 à mai 1917 , 3è Corps d'Armée, - 69è DI d'avril 1917 à nov 1918

3 citations à l'ordre de l'armée

 

Monument aux Morts La Ferrière sur Risle

THOUROUDE Léopold Marcel, né le 16 oct 1888 à La Ferrière sur Risle

Soldat 2è Cl, 28è Régiment d'Infanterie  (Infanterie Métro)

Mle 03995 au Corps, Cl 1908 - N° 322 au recrutement Évreux

Mort pour la France le 29 sept 1915 au Bois de la Folie, Pas de Calais, Tué à l'ennemi

Acte transcrit le 22 sept 1922 à La Ferrière sur Risle

 

La Fiche Matricule complète de Thouroude Léopold Marcel

Mle 322 au recrutement de Bernay - Mle N° 3995 au corps du 28è Reg Infant

nous donne son parcours militaire

 

Afectations :

1899 : affecté dans l'active au 28è Reg Infant le

Réserve :

Territoriale et réserve :

 

 

Parcours :

Active

 

Réserve :

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le

 

 

Campagne contre l'Allemagne du

 

28è Régiment d'Infanterie : En 1914, casernement à Evreux, et Paris ( Fort de St Denis, Fort de Stains, Forts de Montmorency, Monlignon et Domont. 11è Brigade d'Infanterie, 6è Div d'Infant d'août 1914 à nov 1918, 3è Corps d'armée. Le régiment est constitué de 3 Bataillons;
2 citations à l'ordre de l'armée,

 

Monument aux Morts Gouttières

GODEY Georges   Né le 7 fev 1883 à Noyer en Ouche, Fils de Sylvain Louis et Chéron Adoline Suzanne   (Fiche Matricule)

2èclasse, 21è Regt d'Infanterie Coloniale

Mle 32 au recrut Bernay, 7245 au corps, Classe 1903

Mort pour la France le 14 août 1916, à l'Hôpital Temporaire d'Amiens

Mort des suites de ses blessures

Acte de décès envoyé à Gouttières

 

La Fiche Matricule complète de GODEY Georges

Mle 32 au recrutement de Bernay - Mle N° 7245 au corps du 21è Reg Infant Coloniale

nous donne son parcours militaire

 

Afectations :

1899 : affecté dans l'active au 28è Reg Infant le

Réserve :

Territoriale et réserve :

 

 

Parcours :

Active

 

Réserve :

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le

 

 

Campagne contre l'Allemagne du

 

21è Régiment d'Infanterie Coloniale :

Casernement : en 1914, Paris, 5è Brig Coloniale, 1er CA Colonial, puis en 1915 : 3è Div Coloniale.

Avec l'aide de : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Régiments -

qui donne un résumé des opérations

 

Monument aux Morts Thevray

LUCAS Palmyre Désiré- (sur l'acte de Naissance : Désir) (arrière petit cousin de LUCAS René, leurs Ar Gd Pères étaient frères)  (Fiche Matricule)

Né le 24 mai 1878 à Thevray, Fils de Jean Frédéric et Marie Arout

Sergent 224è RIég Inf (Infanterie Métro)

Sergent 224è Régiment d'Infanterie, Mle 6523 au Corps, Cl 1898 --99 au Recrutement Bernay ---

Mobilisé le 4 août 1914-au 17è Tal, de Bernay,

Mort pour la France le 25 avril 1917 à Amigny-Rouy (Aisne)

a été tué a son poste pendant le bombardement des lignes. Cité à l'ordre de la 76è Division,

Croix de guerre avec étoile de Bronze. ---

Acte transcrit le 22 sept 1917 à Thevray

La Fiche Matricule complète de Palmyre Désiré Lucas

Mle 99 au recrutement de Bernay - Mle N°  ? au corps du 28è Reg Infant

nous donne son parcours militaire

 

Afectations :

1899 : affecté dans l'active au 28è Reg Infant le 15 nov 1899

Réserve : 24è Rég d'Infant

Territoriale et réserve : 17è Tal

Parcours :

Active

Arrivé soldat 2è Cl. au corps le 15 nov 1899, soldat 1è Cl le 6 déc 1901,passé en disponibilité le 20 sept 1902.

Passe à la Réserve le 1er nov 1902

Réserve :

1ère période du 27 fev au 6 mars 1907 ? au 24è d'Infant à Bernay

2è période du 4 au 20 sept 1908 au 24è d'Infant à Bernay

Passe à la Territoriale le 1er oct 1912

(1)Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le 4 août 1914, nommé Caporal le 10 oct 1914

(2)Rentré au dépôt le 16 mars 1915. Parti aux Armées au 224è RI le 6 oct 1915

(3)Nommé Sergent le 17 oct 1915.

Tué à l'ennemi le 25 avril 1917 à Amigny-Rouy (Aisne) Mort pour la France

(4)Campagne contre l'Allemagne

Aux Armées du 4-8-14 au 15-3-15

à l'intérieur du 16-3-15 au 5-10-15

aux Armées du 6-10-15 au 25-4-17

Cité à l'ordre de la Brigade, 70è Division (N° 71 du 27/4 - 1917) Sous Officier très dévoué, s'est montré dans toutes circonstances sous-officier plein d'allant et de courage comme chef de 1/2 section au 224è Reg d'Infant ... Sous-officier mitrailleur. A été tué a son poste le 25 avril 1917 pendant le bombardement des lignes.

Croix de guerre avec étoile de Bronze

 

224è Régiment d'Infanterie :

en 1914, Casernement à Caen, 106è Brig Infant, 53è DI, 3è Région, 4è groupe de réserve,

A la 53è Div d'août 1904 à août 1916, puis à la 158è jusqu'à nov 1917, puis à la 5è DI jusqu'à nov 1918

 

Monument aux Morts Bosc Renoult en Ouche

DEFRESNE Albert né le

 

HOUEL Louis né le

 

SAUDEGRAIN Paul, né le

 

Monument aux Morts Epinay

DUVAL René  né le

 

GUERIN Emile Edmond, né le 4 mai 1895 Les Baux de Breteuil

Soldat 2è Cl,  96è RI - Corps : 176 è Régt d'Infanterie

Mle : OR.6602 au Corps, Cl 1915, 605 au Recrut de Bernay

Mort pour la France le 21 juin 1915 à Seddul-Bahr 9208 Turquie disparu au combat

Acte transcrit le 30 juillet 1921 à Epinay

 176è Régiment d'Infanterie : Régiment créé en 1915, casernement à Salon de Provence, constitué de 3 Bataillons. Soldats venant principalement des dépôts de Rouen, Pau et Montpellier. Il est à la 156è Div d'Infant de mars 1915 à nov 1918.

1 citation à l'ordre de l'armée

Avec l'aide de : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Régiments -

qui donne un résumé des opérations

 

 96è Régiment d'Infanterie :

En 1914, casernement à Béziers, Agde. 61è Brid Infant, 31è DI, 16è CA

2 citations à l'ordre de l'Armée.

 

Monument aux Morts Le Fidelaire

BATON Georges

 

CASTEL René

 

Monument aux Morts

 Retour Haut de page

Membres du Conseil Municipal du Noyer-en-Ouche mobilisés

 

SAINTURETTE Charles, Maire, Marié avec Aline Guérin,  4 enfants, demeure à La Godinière, Rappelé le 1er août 1914, Démobilisé le 7 sept 1917

 

BEAUDOIN Louis, Conseiller Municipal, Rappelé le 4 août 1914, Démobilisé le 25 Fév 1919

 

VALLEE Arthur, Conseiller Municipal, Rappelé le 12 août 1914, Démobilisé le 28 Janv 1919

 

PIETON Arsène, Conseiller Municipal, Rappelé le 3 août 1914, Démobilisé le 25 Fév 1919

Retour Haut de page

Les Hommes du Noyer mobilisés pendant 1914-1918 cités dans les correspondances

 

PIETON Arsène, Conseiller Municipal, Mle 95 Recrut Bernay ( Fiche Matricule)

Né le 22 nov 1878 à La Roussière, Fils de Arsène PIETON et Isemrie ROGER

Carte de Combatant N° 17.762 - Comité Départemental de l'Eure
Arch Dép 27- Recensement 1906 Le Noyer :

Piéton Arsène et son épouse Duval Nelly demeurent le Hamel et chez eux Piéton Arsène Père

CP 14-02 – 28 nov 1914, Le Roi d’Angleterre Georges V causant aux officiers… : Arsène Piéton -  demeurant au Noyer en Ouche, ami de Charles -  à Charles,  de Louastre : Jes uis en bonne santé et désire que vous soyez de même, mes meilleures amitiés ainsi qu’à  votre famille ( 17è Tal, 2è Cie, 8è Div )

CP 15-03 – 28 mars 1915, Varennes Somme : Arsène Piéton à Suzanne : Souvenir de Varennes

 

CP 15-14.2 – 4 juillet 1915 : Arsène Piéton à Aline Sainturette :

 

LTR 15-03- 27 août 1915, : Charles à Hélène : Je réponds ...je pense que ta mère aura envoyé du monde chez Mme Piéton pour lui rentrer son blé..

 

CP  15-34 – 3 déc 1915 : A. Piéton à Suzanne : J’ai reçu votre lettre .../...Bonjour aux camarades que je connais ( Infirmier 17è Tal, 2è Cie, secteur 163 )

 

CP 15-38 – 31 déc 1915 : A. Piéton à Charles : J’ai reçu hier votre carte.../...et plus vite que nous pourrons trinquer ensemble. Bonjour aux camarades si j’en connais.

CP 16-03 – 5 jan 1916, Le Noyer  : A. Piéton à Charles,  Du Noyer je vous envoie cette carte pour votre anniversaire en espérant que l’an prochain de vive voix,

 

LTR 16-03 - 9 mars 1916 :   Pour le garçon à Houdemer, je le connais bien, je suis heureux qu’il est décoré de la médaille militaire, mais je lui souhaite qu’il ne soit pas blessé trop grièvement, -------- Question des accidents de Arsène, je le sais----------

 

CP 16-10 – 12 avril 1916 : Yvonne à Charles : Je suis toute seule en ce moment car Maman et Hélène sont parties chercher Bibi le poney qui est chez Mme Piéton car les hommes sont partis faire de l’avoine

 

CP 16-11 – 13 avril 1916 : A. Piéton ( 17è Tal, Infirmier, 2èCie, SP 163) à Mme Sainturette Charles : Je suis en bonne santé et espère que la présente vous trouve de même ainsi que vos enfants. Je pense que les avoines vont se faire assez vite vu le temps assez bon. Je vous embrasse de tout cœur ainsi que votre famille. Bonjour à Emile et Drouet

 

LTR 16-11- 5 mai 1916 : Piéton Arsène à Hélène : Reçu ta lettre il y a une huitaine de jours avec plaisir et de vous savoir tous en bonne santé, tant qu’à moi cala va bien. Je suis en ce moment aux tranchées je pense pour vingt jours, cela bombarde continuellement, enfin on s’en tire peut-être encore pour cette fois sain et sauf. J’ai reçu des nouvelles de ton père il y a plusieurs jours, il allait toujours bien, quand tu me récriras, tu me diras si Yvonne a reçu la carte que je lui avais envoyée un peu avant celle de Suzanne. Il fait toujours un temps magnifique de note côté. Je finis en t’embrassant bien fort ainsi que ta mère et tes sœurs. Bonjour à Emile et Drouet. A. Piéton, ( 17è Tal, infirmier, 2è Cie, Secteur 117)

 

Arsène Piéton a été envoyé en congé illimité de démobilisation le 25 fév 1919 au 24è reg Infant à Bernay et se retire au Noyer en Ouche

 

 75è Reg Infanterie Tale : en 1914, Casernement :

( Recherches en cours )

 

 8è Reg Infanterie Tale : en 1914, Casernement :

( Recherches en cours )

 

 39è Reg Infanterie : en 1914, Casernement :

( Recherches en cours )

 

La Fiche Matricule complète de Arsène Piéton

Mle 95 au recrutement de Bernay - Mle N° 1513 au corps du 28è Reg Infant

nous donne son parcours militaire

 

Affectations :

1899 : affecté dans l'active au 28è Reg Infant le 15 nov 1899

Réserve : 24è Régiment d'Infanterie  Bernay-Paris

Territoriale et réserve : 17è RIT, 75è RIT, 8è RIT, 24è Rég d'Infant,39è Reg d'Infant puis réformé

 

 

Parcours :

Active

le 15 nov 1899 : 28è Reg Infant ; mis en disponibilité le 20 sept 1902, passe en Réserve le 1er Nov 1902

Réserve :

1ère période du 13 juin au 10 juillet 1905 au 24è Rég Infant à Bernay

2è période du4 au 20 sept 1908 au  24è Rég Infant à Bernay

Passe dans la Tale le 1er oct 1912

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le 3 aout 1914, soldat de 2è classe. au 17è Tal

Passe au 75è Reg Infant le 15 juin 1917

Passe au 8è Tal le 22 nov 1918

Envoyé en congé illimité de démobilisation le 25 fév 1919, 3è Ech (N° 658) au 24è RI à Bernay, se retire au Noyer en Ouche

Affecté au 24è RI le 1er oct 1921

Affecté au 39è RI le 1er avil 1924

Réformé définitif N° 1 le 10 juin 1926 pour insuffisance mitrale, souffle systolique, avec pension

 

Campagne contre l'Allemagne du 3 août 1914 au 25 fev 1919

 

BEAUDOIN Louis, Conseiller Municipal du Noyer en Ouche, Rappelé le 4 août 1914, Démobilisé le 25 Fév 1919

 

Né 26 septembre 1880 à Beaumesnil, Fils de François Alfred et Bordeaux Rosine

Marié le 31 mai 1904 au Noyer avec Levillain Alphonsine

 

Recensement Le Noyer 1906 – Le Milan,

Maison 2 (Im 3) Beaudoin Alfred épicier Patron, né 1858 à Bernay et son épouse  Bordeaux Rosine

 

Maison 10 (Im4) BEAUDOIN Louis né 1880 à Beaumesnil , Marchand ambulant et son épouse LEVILLAIN Alphonsine née 1883 Bernay -  Et 2 enfants : Marcelle née 1905 au Noyer ( qui épousera Georges Hachette en 1925 ) et  Bernard né 1906 au Noyer

 

Recensement Le Noyer 1911 – Le Milan, Maison 17 (Im 3)

BEAUDOIN Louis né 1880 à Beaumesnil , Marchand ambulant et son épouse LEVILLAIN Alphonsine née 1883 Bernay - 

Et 2 enfants : Marcelle née 1905 au Noyer ( qui épousera Georges Hachette en 1925 ) et  Bernard né 1906 au Noyer

 

Décédé le 24 juillet 1924

 Note : par conséquent ne figure pas sur la photo de mariage de sa fille Marcelle avec Georges Hachette en 1925

 

La Fiche Matricule complète de Beaudoin Louis

Mle 306 au recrutement de Bernay

nous donne son parcours militaire

 

Classe 1900 – Matricule 306 Recrutement de Bernay – 1m 63, degré instruction 3 -

Affectations :

Ajourné en 1901 et en 1902 – Classé aux Services auxiliaires en 1903 ( Faiblesse générale et hernie ) – Section d’Infirmiers

Profession : Garçon Coiffeur sur la fiche matricule. Cabaretier en 1905. Epicier en 1906

 

Parcours :

Rappelé à l’activité le 4 août 1914  (34 ans)  Hôpital temporaire numéro 17, situé à Bernay  (Voir Amis de Bernay et AD27)

Renvoyé dans ses foyers le 8 mai 1915

Rappelé le 8 juin 1915 – Nommé soldat 1è classe le 11 octobre 1916 (décision de M le sous intendant Directeur de l’Entrepôt d’effets de Mézidon du 11.10.16)

Déclassé de sa profession de Coiffeur et classé épicier par Directeur de l’Intendance de 3è Région le 4.07.17

 

Envoyé en congé illimité de démobilisation le 25 février 1919 par la 3è section des COA à Rouen (Matricule 4479)

 

Campagne contre l'Allemagne du 4 août 1914 au 25 fev 1919

 

VALLEE Arthur, Conseiller Municipal du Noyer en Ouche, Rappelé le 12 août 1914, Démobilisé le 28 Janv 1919, étude de la fiche matricule en cours

 

Né 7 novembre 1880 au Noyer, Fils de Philippe Prosper et DUBOST Louise Rosine

Marié le 13 juin 1907 au Noyer avec VANNIER Jeanne

 

Recensement Le Noyer 1906 :

 

Recensement Le Noyer 1911 : La Jouannière  Maison 1

Vallée Arthur et son épouse Vannier Jeanne - Et 2 enfants :  André né 1909  et Marthe née 1911,
et chez eux : Vannier Madeleine , sœur de Jeanne -
BENOMI Albert Domestique, et COTTIN Ernest né 1873 au Noyer Berger

 

Décédé en 1958

 

La Fiche Matricule complète de Arthur Vallée

Mle 318 au recrutement de Bernay

nous donne son parcours militaire

 

Classe 1900 -  Matricule 318 Recrutement Bernay 

 

Affectations :

Parcours :

Active :  Incorporé le 15 novembre 1901 au 11è Régiment d’Artillerie 2è canonnier conducteur – Libéré le 20 novembre 1904

 

Réserve :

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale )

Rappelé à l’activité le 12 août 1914  (34 ans) au 1er Régiment du Génie à Versailles à la Compagnie 22/22

 

16 mars 1915 : Naissance 3è enfant : Yvonne ( qui épousera Jean Beaumesnil en 1936)

 

Passé au 21è Rég du Génie le 1er juillet 1917

Passé au 19è Train le 29 juillet 1918

Envoyé en congé illimité de démobilisation le 27 janvier 1919

1921 : Naissance 4è enfant : Henri

 

Campagne contre l'Allemagne du 12 août 1914 au 27 janvier 1919

 

AUNEY

CP 15-07.2 – 19 mai 1915, Rouen :  Auney à Charles Sainturette ( 19è Tal,2è Cie, SP 28 ) : Mon Cher ami, reçu vos deux cartes. Merci. Nous vous souhaitons bonne santé et bonne chance. Je vous serre la main.

 

AUNEY Fils   

LTR 16-10- 17 avril 1916 : Charles à Hélène : .../... Le fils de M. Auney a de la chance d’avoir une permission, c’est qu’il se trouve dans un meilleur secteur tandis que de mon côté c’est très mauvais, on ne peut faire de trains de permissionnaires, vu les opérations de V…

 

 

COTTIN Paul

CP 16-04 – 29 jan 1916, Montceaux Aube : Paul Cottin à Charles - Paul Cottin, Sapeur 1er génie, Cie d’étapes P3, à Montceaux par Saint Parres les Vaules.

CP 16-07 – 26 fév 1916, Montceaux - Jeuzy : Paul Cottin à Charles 

 

HOUDEMER Léon né 20 novembre 1890 à Ajou. Le 16 décembre 1913, est domicilié à La ferrière sur Risle chez Mr Lucas Boulanger.

A la mobilisation, est incorporé au 403è RI

LTR 16-03 - 9 mars 1916 :   Pour le garçon à Houdemer, je le connais bien, je suis heureux qu’il est décoré de la médaille militaire, mais je lui souhaite qu’il ne soit pas blessé trop grièvement, -------- Question des accidents de Arsène, je le sais----------

La Fiche Matricule de Léon Houdemer indique qu’il a été blessé très grièvement le 11 février 1916 à Tahure, plaie cranio-encéphalique par éclat d’obus, Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme. Il a survécu à ses blessures. Renté au dépôt le 5 juillet 1916, réformé le 16 octobre 1916 pour perte de substance cranienne de la région fronto-pariétale droite. Proposé pour une pension temporaire à 50%,  pour crises d’épilepsie traumatique, perte de connaissance, blessures et infirmité. A obtenu une pension de 1200F à compter du 8 fevrier 1927. Décédé après janvier 1936.

 

LEGRAND  

CP 16-13 – 7 juin 1916 : Mr Legrand est venu en permission 4 jours

 

Retour Haut de page

 Les membres de la famille de Charles,  mobilisés

 

SAINTURETTE Arthur ( son frère ) Le Noyer en Ouche Né le 27 février 1873 - Classe 1893
Matricule 305 au Recrutement de Bernay

Lors du conseil de révision, Bon et dispensé art 21, Frère au service.

Ajourné en 1894 et en 1895. Arrivé au corps le 12 nov 1896,

soldat 2è Classe, Mle 6857 au 24è Régt Infanterie

Envoyé en congé le 18 sept 1897 en attendant son passage dans la réserve qui aura lieu le 1er nov 1897.

Effectue une 1ère période d'exercices du 27 août au 23 sept 1900 au 39è Reg Infant,

puis une 2è du 20 avril au 17 mai 1903 au 24è Reg Infant

Passe dans la Territoriale le 1er oct 1907.

28 avril au 6 mai 1909 : Accompli une période au 17è Tal, passe dans la Réserve Territoriale le 1er Oct 1914

 

Arthur Sainturette est rappelé à l'activité le 27 sept 1914. (17è Reg Infant, jusqu'au 6 mars 1916)

 

CP 16-03.2 - Jeudi 12 jan 1916 : Arthur Sainturette à ses nièces : En vous remerciant des aimables cartes que vous m'avez envoyées à l'occasion du nouvel an, je vous donne de mes nouvelles de ma santé qui sont bonnes pour le moment. Ayant été pris de pointes de côté la semaine dernière, j'ai été deux jours à l'infirmerie pour me reposer un peu. Le major m'a envoyer passer 15 jours de convalescence au Château de Menneval, on est très bien, le temps passe trop vite. J'ai reçu des nouvelles de votre père qui m'a dit qu'il va bien aussi. Vite la fin pour tout le monde. Je vous embrasse bien fort ainsi que toute la famille. Votre Oncle.

Arthur Sainturette, 17è Tal, Dépôt de convalescents du Château de Menneval, Bernay Eure

 

6 mars 1916 : Arthur Sainturette passe au 23è Tal d'Infanterie

 

23è Reg Infanterie :

en 1914, Casernement : Bourg-en-Bresse, Pontarlier, Salins. 82è Brig Infant, 41è DI, 7è CA.

constitué de 3 bataillons. - à la 41è DI d' août 1914 à nov 1918.

6 citations à l'ordre de l'armée

Avec l'aide de : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Régiments -

qui donne un résumé des opérations

 

LTR 16-05- 23 mars 1916 : Charles à Hélène : J’ai reçu avec plaisir de tes bonnes nouvelles, je suis également en bonne santé et le temps est toujours bon, quoique il a tombé de l’eau cette nuit. J’espère que chez toi il fait beau temps aussi et que Émile va en profiter pour faire de l’avoine, c’est le moment de s’y mettre. Je suis content que vous recevez beaucoup de mes nouvelles. Je savais bien que ton Oncle Achille n’était plus à Vernon, mais c’est à Caen qu’il est je crois, et non à Rouen. J’ai eu encore des nouvelles de ton Oncle Arthur, il est toujours au même endroit.

 

LTR 16-06- 27 mars 1916 : Charles à Hélène : Le temps est devenu pluvieux et froid, faut espérer que le beau temps va revenir tout à fait.. J’ai eu des nouvelles de ton Oncle Arthur et allait bien, il est du côté de Commercy près de M/M, il m’a dit qu’il pensait rejoindre son bataillon. Pour Georges Lhomme, je le sais bien, mais je ne savais pas qu’il était blessé à la tête, …….

 

LTR 16-07- 30 mars 1916 : Charles à Hélène :  -------Je sais également qu’entre la Hollande et l’Allemagne, il y a mal entendu ensemble, et que cela va mal, c’est comme avec le Portugal.

Je sais bien également que si j’allais avec Massieu, j’irai avec ton Oncle Arthur, j’y compte en partie,

 

LTR 16-14 – 23 mai 1916 : Charles à Hélène : Reçu ta lettre …J’ai reçu également il y a plusieurs jours des nouvelles de ton Oncle Arthur, il a fait un beau voyage, déjà à l’autre fois il avait été à Toulouse. Plus rien à te dire ...

 

LTR 16-15 – 28 mai 1916, Bislée : Charles à Hélène : Reçu ce soir ta lettre…Tu me surprends en me disant que ton oncle Arthur est déjà en permission, il a fait vite, tant mieux pour lui, s’il avait seulement la chance de rester au dépôt… je lui souhaite. ...

 

Le 10, 11, 12 mars 1917 : Toujours à Crugny, au travail de la voie, on travaille maintenant de Crugny vers Sezy-Prin, on décharge des trains de ballast et on le pose sur la voie et l’on fait des terrassements, on est pas trop mal, le beau temps est revenu, nous avons mauvaise nourriture en ce moment. Fismes a été bombardé ces jours derniers, il y a des victimes et des dégâts. Morin est à Magneus, près de Fismes et Arthur à Vrigny près Reims. Nous faisons partie maintenant de la 6è Armée : Général M. et Général N. (page 61)

 

La fiche matricule de Arthur Sainturette fait apparaître :

Blessé le 4 avril 1917 par EO à Cernay Marne

 

CP-2 - 15 août année ? (1917) Saint-Omer : Arthur à Charles : Mon cher frère, Je t'envoie des nouvelles de ma santé qui est bonne maintenant, mes blessures se guérissent bien et assez vite, je suis pansé tout les 2 jambes, je suis toujours au lit. Mes effets étant partis au nettoyage, et vu la quantité de blessés, l'hôpital en manque, je trouve le temps bien long, que les journaux pour se distraire. En attendant de tes nouvelles, je t'embrasse bien fort et de grand coeur. Ton frère . A Sainturette, 23è Tal, Hôpital de Saint Omer Pas de Calais Salle 28.

 

 

29 déc 1917 : Arthur Sainturette passe au 232è Tal d'Infanterie

 

CP 5 - Mardi 31 décembre année (1917 ou 1918 ? ) Epinay-sur-Orge : Arthur à Charles : Mes meilleurs souhaits de bonne santé pour la nouvelle année à toute la famille. A Sainturette, 232è Tal, 12è Cie, Epinay-sur-Orge Seine-et-Oise.

 

Arthur Sainturette, 232è Tal, 12è Cie, 3è Bat,  le 29 déc 1917

Arthur appartient donc au 3è Bataillon :

 

JMO du 232è Régt d'Infant Territoriale du 1er sept 1915 au 15 fév 1919 :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_801_015/viewer.html

 

3 sections de mitrailleuses, 3 Bataillons, 4 Compagnies par Bataillon

Effectif Troupe : 2427 - Chevaux et Mulets : 88

Remise de drapeau sur un terrain sortie Sud-Est de Gonesse.../... Pour former un camp retranché de Paris.../..

Le 8 octobre 1915, les 9è, 10è, 11è et 12è Cies vont cantonner à Mitry-Mory.

23 déc 1915 : La 10è Cie est embarquée à Mitry-Claye pour Etampes, pour la garde de prisonniers.

15 janv 1916 : Le 3è Bat quitte Mitry-Mory et va cantonner à Gagny.

16 Janv1916 : Étape de Gagny à Choisy-le-Roy

17 janv : l'E.M du 3è Bat et la 11è Cie vont cantonner à Juvisy. La 10è Cie fait étape pour St-Michel-sur-Orge.

Les 9è et 12è Cie au Fort de Villeneuve-Saint-Georges

15 fev 1916 : Inspection du 3è Bat par le Général Cdt la 83è Division à 13h30 entre Villeneuve St-Georges et Vignerin

22 juin : La 12è Cie, la CHR et l'E.M du Rgt se rendent par voie de terre à Palaiseau

31 jullet 1916 : La 12è Cie va cantonner à Savigny-sur-Orge

6 oct 1916 : Le croiseur auxiliaire Gallia a été coulé par un torpilleur.

Sur 75 partants du 232è, 26 sont rescapés ( Im 008)

21 févr 1917 : Le 3è Bat se rend vers la Zone avancée par voie ferrée pour cantonner par moitié à Cinqueux et Montceaux Oise

12 avril 1917 : La 12è Cie cantonne à Ray-sur Matz

31 mai : Le 3è Bat va cantonner à Paris , 66 Bd de Clichy, Dépôt des Petites Voitures

22 juin : L'E.M du 3è Bat et la 10è Cie vont à Epinay-sur-Orge, la 9è Cie à  Villenoisan, les 11è et 12è Cies vont à Saint-Michel sur Orge

 

28 juillet : La 12è Cie quitte St Michel pour aller à Juvisy pour prendre le service de la 4è Cie

30 oct 1917 : Le 232è Tal doit fournir un détachement de 60 hommes dont 15 hommes agriculteurs des Classes 90, 91 92 au 6è Bat du 58è Tal  à Etampes

 

29 déc 1917 : Arthur Sainturette passe au 232è Tal, 12è Cie, 3è Bat,

 

10 juin 1918 : Le 3è Bat s'embarque à la gare de Massy-Palaiseau et se dirige sur Petit-Courrois et fermes écarts pour la réfection de la ligne Epte-Ourcy-Melun

 

CP-1 - 28 juillet année (1915, 1916, 1917, 1918 ?) En Argonne : Arthur à sa belle soeur : Chère Belle soeur, je réponds à votre carte qui m'a fait plaisir. Je vous dirai que je suis en bonne santé. Je suis au repos depuis 3 jours, nous partons ce soir, nous allons sur les bords de l'Oise et de la Somme à 65 km en arrière pour prendre une vingtaine de jours de repos. Je pense bien aussi avoir une permission mais je ne sais pas à quel moment. Bien des amitiés à toute la famille. Je vous embrasse de grand cœur.

 

21 août 1918 : Le 3è Bat occupe ses nouveaux cantonnements, la 12è Cie est à Versailles

 

CP 3 - Dimanche 1er septembre année (1918 ?) Houdan : Arthur à Charles : Je réponds à ta lettre qui m'a fait plaisir de vous savoir tous en bonne santé, tant qu'à moi, çà va toujours. Je suis en équipe de battage depuis 15 jours dans la Seine-et-Oise aux environs d'Houdan, pense bientôt aller en permission. Mes meilleures amitiés à toute la famille et vous embrasse de grand coeur Ton frère. A Sainturette,

232è Tal, 12è Cie, Détachement agricole Chez Mr Poufry, Le Pontel par Neauffles-le-Château Oise.

 

CP 4 - Jeudi 14 novembre année (1918 ?) Etampes : Arthur à Charles : Je suis rentré à la Compagnie dimanche dernier. Je suis toujours en bonne santé et désire que ma carte vous trouve de même. Nous sommes partis à 10 hier soir pour Étampes, on doit partir demain ou après-demain conduire une escorte de boches dans la Meuse. Tout probable, on va être plusieurs jours en voyage. Je t'envoie mon adresse, tu peux toujours m'écrire. Je t'embrasse de grand coeur ainsi que toute la famille. (adresse non jointe sur la carte)

 

4 déc 1918 : La classe 1890 est renvoyée dans ses foyers

12 déc : Le Rgt prépare la démobilisation et la libération de la classe 1891

20 déc 1918 : même chose pour la classe 1892

 

9 janv 1919 : Le Régiment commence la démobilisation des classes 1892 et 1893

 

1er fév : les compagnies du 232è RIT sont dissoutes

8 fév : Le drapeau est envoyé au dépôt commun

15 fév 1919 : La 83è D.I est dissoute. Le 232è RIT est dissous

 

Arthur Sainturette envoyé en congé illimité de démobilisation, 1er échelon, N° 725 le 10 janvier 1919 par le 24è Reg Infant à Bernay.

Revient dans ses foyers à Gouttières. et est libéré définitivement du service militaire le 1er oct 1921.

 

 

LUCAS René  Thevray  (arrière petit cousin de LUCAS Palmyre Désiré, leurs Ar Gd Pères étaient frères) 

né le 20 déc 1877 à Thevray, Fils de Lucas Pierre Frédéric et Louise Castel

Reg Mle 102, Bernay-

LTR 15-01- 7 juin 1915, : René Lucas – 38 ans -  à Hélène sa nièce : ( René Lucas est le beau frère de Charles – marié avec Angèle Guérin, sœur d’Aline ) :

 

La Fiche Matricule complète de LUCAS René Désiré

Mle 163 au recrutement de Bernay - Mle N°  8938 au corps 19è Reg Infant Bernay

nous donne son parcours militaire

Affectations : 19è RI, 17è RIT, 20è RIT, 28è RI, 24è RI, 39è RI,

 

Parcours :

Active : 15 nov 1898, arrivé au 19è RI, Mle 8938 au corps, soldat 2è classe

Tambour le 21 sept 1899, passé dans la disponibilité de l'armée active le 22 sept 1901

 

Réserve :

Territoriale :

 

 

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) Mobilisé le 3 août 1914 au 17è Reg Infant Territoriale

Passé au 20è Tal le 8 fév 1915, - Classé service auxiliaire le 28 fev 1916, et maintenu le 5 juin 1916.

Détaché à la terre le 11 oct 1918 et affecté au 20è RI. Envoyé en congé de démobilisation le 9 fév 1919 par le 28è RI.

 

 

Campagne contre l'Allemagne du 3 août 1914 au 8 fév 1919

 

GUERIN Achille, Oncle des filles ( Achille Vital Guérin, frère de Aline)

né le 27 avril 1884 à Thevray, Fils de Pierre Guérin et Victorine Nouvel, Beau Frère de Charles Sainturette et René Lucas

LTR 16-05- 23 mars 1916 : Charles à Hélène : J’ai reçu avec plaisir de tes bonnes nouvelles, je suis également en bonne santé et le temps est toujours bon, quoique il a tombé de l’eau cette nuit. J’espère que chez toi il fait beau temps aussi et que Émile va en profiter pour faire de l’avoine, c’est le moment de s’y mettre. Je suis content que vous recevez beaucoup de mes nouvelles. Je savais bien que ton Oncle Achille n’était plus à Vernon, mais c’est à Caen qu’il est je crois, et non à Rouen. J’ai eu encore des nouvelles de ton Oncle Arthur, il est toujours au même endroit.

 

Retour Haut de page

 Les amis de Charles Sainturette,

 

MARTIN  

CP 15-22 – 10 sept 1915,

CP- sans date : P Martin, Garde Républicaine en Mission à Mortagne

 

AMIOT     

CP 15-22 – 10 sept 1915,

 

MORIN     

CP 15-22 – 10 sept 1915,

LTR 16-07- 30 mars 1916 : Charles à Hélène : J’ai reçu ta lettre .../.... Morin a de la veine d’avoir été en permission, peut-être mon tour viendra.../...Je sais bien également que si j’allais avec Massieu, j’irai avec ton Oncle Arthur, j’y compte en partie, ou bien j’irai au 279è qui font brigade ensemble,

31 juillet 1916 : Morin est à côté de Marbotte (voir carte)

 

CP 16-29 –  30… Gloire aux Armées, Chant : Charles à Suzanne J’ai reçu à l’instant une lettre de Morin, il va bien  mais pas de permission, il est dans la L….. Je t’embrasse bien fort

 CP 17-34 – 8 juin 1917: Suzanne à Charles : Cher Papa, c’est avec plaisir que l’on a reçu de tes nouvelles jeudi, je vais toujours à l’école avec Alice. Je dirai à Maman mardi qu’elle m’achète une carte pour t’envoyer. Morin est venu mercredi avec Mme Morin pour chercher deux cochons

CP 17-44 – 24 juillet 1917, Courmelois : Charles à Suzanne : Du Camp de Perdrigaille, je t’embrasse bien fort ainsi que toute la famille et bonjour à Émile et Drouet et à Morin et sa femme s’il est en permission

 

SAUVAGE Julien

LTR 15-03.2- 12 sept 1915 : J. Sauvage (ami de Charles demeurant La Houssaye) à Hélène : J’ai été chez nous en permission de fenaison. Je pensais bien aller vous voir mais j’ai reçu une feuille 10 jours avant l’expiration de ma permission pour me rendre immédiatement. .../... et surtout donne mon adresse à ton père pour qu’il m’envoie la sienne. J. Sauvage, 82è d’Infanterie, 9è Cie, 1ère section,  SP9.

 

LTR 16-25 –16 sept 1916  Il ne faut pas que tu penses que la réponse de Sauvage (Julien sauvage, un ami du pays) te parviendra si vite que cela, cela demande plus de temps que cela et d’un autre côté, il ne faut lui mettre que peu de choses, les amitiés et c’est tout, car cela ne lui parviendra pas, je ne lui ai pas écrit parce que l’on m’a dit que les militaires n’avaient pas le droit de correspondre avec les prisonniers,

 

 82è Régiment d'Infanterie : En 1914, constitué de 3 Bataillons, casernement Montargis, Troyes, 17è Brigade d'Infanterie, 9è Division d'Infanterie d'août 1914 à nov 1918, 5è Corps d'Armée,
2 citations à l'ordre de l'armée, 1 au corps d'armée

Avec l'aide de : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Régiments -

qui donne un résumé des opérations

 

COQUEREL   

LTR 16-25 –16 sept 1916     tant qu’à Coquerel, il a toujours de la chance, tant mieux pour lui, il ne faut jamais souhaiter de mal à personne.

 

LISSOT    LTR 16-17 -  B. 5 juin 1916 

LTR 16-17 -  B. 5 juin 1916 

  

VIGOT     

CP 15-11 – 16 juin 1915, Dieulouard: a vu Charles

CP 15-16 – 24 juillet 1915,

CP 15-21 – 24 août 1915,

Note : Vigot... Au Noyer en Ouche, il y a Zéphir Vigot né le 14 sept 1872. Il est marié avec Marie Célestine Vallée, native du Fidelaire. Nul doute qu'ils se connaissent au pays, nous aurons confirmation avec sa Fiche Matricule.

Néanmoins, le recensement de 1906 donne Vigot Zéphir et son épouse, demeurant à La Conaillette au Fidelaire, nous avons la bonne personne comme le confirme la carte suivante du 18 nov 1915.

VIGOT du Fidelaire

CP 15-27 – 18 nov 1915 : Charles à Suzanne : Je t’envoie .../... Tu diras à ta mère que Vigot du Fidelaire est rentré dans son pays pour bûcher en forêt de Lyre.

 

La Fiche Matricule complète de VIGOT Zéphir

Classe 1892 - Mle 778 au recrutement de Bernay - Mle N° 1649  au corps 39è Reg Infant

nous donne son parcours militaire

Affectations : Ajourné en 1893 et 1894 pour Faiblesse. Admis au Service Auxiliaire.

 

Parcours :

Active : Service Auxiliaire.

 

Réserve :

Territoriale : 19è Reg Inf Terrrit le 16 janv 1915, détaché le 3 nov 1915 à la Maison Hirsch à La Neuve Lyre.

Envoyé en congé de démobilisation le ??

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le 28 dec 1914

 

Campagne contre l'Allemagne du 28 dec 1914 au 3 nov 1915

 

 

MASSIEU     

CP 15-11 – 16 juin 1915, Dieulouard: a vu Charles

CP 15-16 – 24 juillet 1915,

CP 15-21 – 24 août 1915,      

LTR 16-07- 30 mars 1916 : Charles à Hélène : J’ai reçu ta lettre .../.... Morin a de la veine d’avoir été en permission, peut-être mon tour viendra.../...Je sais bien également que si j’allais avec Massieu, j’irai avec ton Oncle Arthur, j’y compte en partie, ou bien j’irai au 279è qui font brigade ensemble,

 

MASSIEU  d’Epinay    LTR 16-04- 20 mars 1916

LTR 16-04- 20 mars 1916 : Charles à Hélène : … toujours plaisir d’avoir des nouvelles de la famille tant que cela va toujours bien. Le temps est toujours magnifique, plutôt chaud, j’espère que chez nous c’est pareil et que vous allez bientôt faire de l’avoine et jardiner. Merci de tes bonnes nouvelles, Mr Leroux va être content d’être rentré, et c’est préférable que le fils Mérimée soit prisonnier que d’être mort.------- Massieu d’Epinay est parti d’aujourd’hui au 279è Tal,

 Ce n’est pas MASSIEU Valéry d’Epinay,sa Fiche Matricule indique Campagne contre l’Allemagne du 20 mars 1915 au 20 août 1915.

 

 279è Régiment d'Infanterie Territoriale
 

 

 

LTR 16-07- 30 mars 1916 : Charles à Hélène :  -------Je sais également qu’entre la Hollande et l’Allemagne, il y a mal entendu ensemble, et que cela va mal, c’est comme avec le Portugal.

Je sais bien également que si j’allais avec Massieu, j’irai avec ton Oncle Arthur, j’y compte en partie,

 

Emile Hervieu (Beau Frère de Mary Lamare)

CP 15-02 – 16 mars 1915, Pont-à-Mousson, Le Barrage : Charles à Suzanne, Je t’envoie ....... Tu embrasses toute la famille pour moi et le bonjour à Emile Hervieu? Heurestre?...

 

LAMARE Mary Émile, ami de Charles Sainturette, Charpentier,
marié avec Madeleine Hervieu le 21 sept 1901 au Noyer
Né le 21 juin 1876 au Noyer, fils de François LAMARE (Charpentier), et Célina ETARD

Arch Dép 27 -Recensement 1906, Thevray  - Lamare Mary demeure au village de Thevray ( maison 24 ) avec son épouse Madeleine Hervieu

 

La Fiche Matricule complète de LAMARE Mary Émile

Mle 98 au recrutement de Bernay - Mle N°  1375 au corps 39è Reg Infant

nous donne son parcours militaire

Affectations :

 

Parcours :

Active

 

Réserve :

Territoriale :

 

 

 

Rappelé à l'activité ( Mobilisation Générale ) le

 

 

Campagne contre l'Allemagne du

 

LTR 16-02- 19 jan 1916 : Charles à Hélène : Il y a beaucoup de retard dans les lettres, en ce moment le temps est assez bon, quoique humide mais plutôt doux pour la saison. Tu ne me dis pas que Lamarre, c’est peut-être bien celui de Fouesnard qui est en permission. Je vois que vous êtes tous en bonne santé, tant qu’à moi, cela va toujours bien. Embrasse toute la famille pour moi.
(note : Les Lamarre sont nombreux dans le secteur du Noyer, Il a son ami Mary Lamarre  de Thevray qui est parti, ils seront ensemble à Lambla…)

page 4 - Mary Lamare est venu pour me voir avant hier (19 juillet 1916), il s'en va en permission. Charles Sainturette est à Commercy

  

FLAMBARD   

CP 17-16 – 17 mars 1917, Honfleur : D. Flambard à Charles,  De Gonneville S. Honfleur : Je pense que tu es toujours en bonne santé, tant qu’à moi je vais bien aussi. Je m’habitue très bien au pays, cela semble bon de prendre un bon coup de cidre et quelques bons cafés avec les amis et quelques petits verres de bon Calvados. Je pense que tu travailles toujours bien. La semaine dernière je pense que tu n’a pas dû avoir chaud car elle a été bien mauvaise et bien froide, il gelait et tombait de la neige.. Donnes le bonjour à Durand et Roussel et à tous les camarades. Ton ami qui te serre la main.

  

LEROUX   

LTR 16-04- 20 mars 1916 : Charles à Hélène : … toujours plaisir d’avoir des nouvelles de la famille tant que cela va toujours bien. Le temps est toujours magnifique, plutôt chaud, j’espère que chez nous c’est pareil et que vous allez bientôt faire de l’avoine et jardiner. Merci de tes bonnes nouvelles, Mr Leroux va être content d’être rentré, et c’est préférable que le fils Mérimée soit prisonnier que d’être mort.------- Massieu d’Epinay est parti d’aujourd’hui au 279è Tal,

CP 17-19 – 23 mars 1917, Billancourt : René Leroux à Charles, je suis bien arrivé chez moi à Boulogne et je travaille et je suis bien content, je vis dans le bonheur – René Leroux, 1 Rue Alfred Laurant – Boulogne-sur-Seine

CP 17-32 – 3 juin 1917, La lettre du Poilu : Charles à Alice : Reçu ta lettre du 31. Je te remercie, je vois que vous êtes retournés en …  Il fait très chaud en ce moment, probable chez vous aussi. Je suis toujours en bonne santé et j’espère que la présente trouvera la famille de même. Bien le bonjour à M. et Mme Leroux de Trigny-Marne.

 

MERIMEE    ( en Famille avec MERIMEE Marcel et Armande ??? )

LTR 16-04- 20 mars 1916 : Charles à Hélène : … toujours plaisir d’avoir des nouvelles de la famille tant que cela va toujours bien. Le temps est toujours magnifique, plutôt chaud, j’espère que chez nous c’est pareil et que vous allez bientôt faire de l’avoine et jardiner. Merci de tes bonnes nouvelles, Mr Leroux va être content d’être rentré, et c’est préférable que le fils Mérimée soit prisonnier que d’être mort.------- Massieu d’Epinay est parti d’aujourd’hui au 279è Tal,

 

LHOMME Georges  (Gouttières ?)

LTR 16-06- 27 mars 1916 : Charles à Hélène : Le temps est devenu pluvieux et froid, faut espérer que le beau temps va revenir tout à fait.. J’ai eu des nouvelles de ton Oncle Arthur et allait bien, il est du côté de Commercy près de M/M, il m’a dit qu’il pensait rejoindre son bataillon. Pour Georges Lhomme, je le sais bien, mais je ne savais pas qu’il était blessé à la tête, …….

  

LEFEBVRE    19è Régiment d'Infanterie Territoriale

LTR 16-12 – 8 mai 1916  Le Frère de la bonne à Leroyer s’appelle Lefebvre, il était à la 47è Cie du 19è, mais le connais bien, il était venu avant nous il y a plus d’un mois à la Cie d’instruction, c’est pourquoi il y a plusieurs semaines qu’il est rentré à la Cie et qu’il a été en permission.

 

LAUNEY   

LTR 16-19 –11 août 1916  Je suis bien content aussi que Launey est en bonne santé et sa femme a de ses nouvelles, cela fait plaisir.

 

CHARRON Amand , Cousin de Mme Lejeune  

LTR 16-20 –18 août 1916  : Charles à Hélène :  J’ai vu hier Amand Charron, cousin de Mme Lejeune, il redescendait des tranchées et allait à l’équipe de guides à Sam...

 

PILETTE 

CP 16-15 – Lundi 26 août 1916 : Raoul a écrit à Émile et il dit qu’il a rien à manger

 

COUTURIER  Le 20 sept 1916, même travail, temps sombre et froid, situation calme, il y a quelques jours un accident de grenade est arrivé à la Courtine, deux hommes étaient à un poste d’écoute, sommeillant un peu, l’un en se réveillant croit voir venir des Bôches, prend une grenade et la lança, et probablement pris de peur, au lieu de la jeter sur les Bôches (qui n’étaient pas là ) la laisse tomber près de son camarade, en éclatant, elle le blesse grièvement (suivant entendre dire), - page 26 - le blessé doit s’appeler Couturier et être du Fidelaire (Eure) Cuisine de Mont Meuse, Section de réserve. Le 17 de garde à la passerelle de la Meuse

 

RENAUD   CP 17-13 – 10 mars 1917, Crugny : Charles à Alice :  Je vais écrire au père à la petite Renaud, j’en ai vu passer de son régiment quand j’étais à St Thibault et en allant du côté de Fismes,

 

JACQUET Marc - CP - Photo groupe-1er nov 1915 : Souvenir de Marc Jacquet, Campagne de 1914 et 1918, Secteur Postal 3 (peut être originaire de Bosc-Renoult en Ouche Eure, Recherches à compléter)

 

DESPERROIS Arthur : probablement Fils de Alphonse Desperrois et Victorine Molvaux ( en 1891, demeurent Rue du Pont Pignol ) à La Ferrière-sur-Risle - Nombreuses cartes depuis le 18 octobre 1917 où il est au 365è Infant, 19è Cie, SP157. Le 16 octobre 1918, il est à l'Hôpital d'Évreux, il a du être blessé à un pied,  le 22 Janvier 1919 il parle d'être réformé.

Au Poste de Mesnil-Gal, c'est probablement lui qui est avec Charles Sainturette en novembre 1914

 365è Régiment d'Infanterie : En 1914, casernement ? , 144è Brigade d'Infanterie, 72è Div Infant ( division mobile de Verdun) d'août 1914 à nov 1918, 4è Groupe de Réserve.

2 Bataillon en 1914 puis 3 en fév 1917 par l'adjonction d'un bat du 362è RI

Avec l'aide de : http://www.chtimiste.com/ - Bouton Régiments -

qui donne un résumé des opérations -

 

Retour Haut de page

Autres mobilisés

 GUERIN Henry Léon, né le 16 nov 1878 à Gouttières

28è Rég d'Infant

 

LESUEUR Fernand

LTR 16-01- 4 janvier 1916, Lettre  de Fernand Lesueur, ami de la famille ?  (retrouvée parmi toutes les autres, n’ayant pas de rapport avec Charles) adressée à ? marraine ? :  Chère Demoiselle, C’est avec plaisir que j’ai reçu votre gentille lettre .../...Je serais bien heureux aussi que cette terrible guerre soit finie, que chacun puisse rentrer dans ses foyers .../... malheureusement je n’ai pas de famille et je serai forcé d’aller dans un dépôt de convalescents pour finir de me rétablir avant de rejoindre mon dépôt qui est à Bernay.

 

 

Retour Haut de page

 Les amis le plus souvent cités restés au pays

 

Mme MOREL

LTR 15-02- 25 juin 1915 : Charles à Hélène : Je suis en ce moment à K l G .../...Tu souhaiteras  bien le bonjour à Mme Morel et à tous ceux qui s’informent de moi. M et Mme Legrand et tous les amis, je ne cite pas les noms car j’en oublierais. Tu feras toutes mes amitiés...

 

LEGRAND M et Mme :

LTR 15-02- 25 juin 1915 : Charles à Hélène : Je suis en ce moment à K l G .../...Tu souhaiteras  bien le bonjour à Mme Morel et à tous ceux qui s’informent de moi. M et Mme Legrand et tous les amis, je ne cite pas les noms car j’en oublierais. Tu feras toutes mes amitiés...

 

Emile (Morin et Adolphine – et Armande ; Bosc Renoult) ??? ( ami de Charles et Arsène Piéton )

CP 15-12 – 29 juin 1915: Charles à Suzanne, Je t’embrasse bien fort et embrasse bien ta mère et tes sœurs pour moi, et le bonjour à Émile Drouet et Albert.

 

CP 15-33 – 2 déc 1915 : Alice à Charles :  Je profite de te faire savoir par ces quelques lignes que je suis en bonne santé et désire de tout mon coeur que la présente te trouve de même. Aujourd'hui il fait meilleur, il faudrait que cela continue. Je t'embrasse de tout mon coeur ainsi que toute la famille. Émile ne veut pas venir brasser chez nous car il n'a trouvé personne et Nelly est bien désolée. Ta petite fille qui t'aime

 

Nelly Sauvage épouse de Julien Sauvage, en première noce en 1914, puis Defresne René, en 1946, La Houssaye

LTR 15-02.2- 27 juillet 1915, : Nelly Sauvage à Hélène :

 

Drouet  ?? ( ami de Charles et Arsène Piéton ) Drouet Emile, Beau-Père de Arhur Sainturette est décédé en 1909, il s'agit donc de quelqu'un d'autre

 CP 15-12 – 29 juin 1915: Charles à Suzanne,

CP 15-29 – 28 nov 1915 : J. Drouet à Charles : Mes amitiés de notre part

CP 16-22 – 11 juillet 1916 : E J Drouet –  à Charles : Amitiés sincères de notre part  à tous dans l’espoir de prompt retour. Cordiale poignée de main de tout cœur. 

 

Albert ??  ( ami de Charles et Arsène Piéton )

CP 15-12 – 29 juin 1915: Charles à Suzanne,  

 

Clémence (Sénéchal épouse de Jules Morel dcd en 1904- Mère de Jeanne Morel, dcdée 1908, première épouse de Arthur Sainturette) demeure à Quatre Houx

LTR 16-01.2 - 15 janvier 1916, : Charles à Hélène : Reçu ce soir ta lettre datée du 9 janvier, Je vois que tu as été au premier de l’an chez tes grands-pères, cela leur aura fait plaisir, mais ils auraient préféré qu’il n’y ai pas de manquants, nous espérons que l’année prochaine nous serons là probablement beaucoup plus tôt je l’espère. .../...Bien le Bonjour à Clémence et aux domestiques.

 

CP 16-05 – 14 fév 1916, Touring-Club de France : Charles à Hélène : J’ai reçu .../... Nous avons touché des colis venant du Touring-Club de France. Il y avait plus d’une dizaine de choses dedans, du tabac, du chocolat, sucre, briquets, de la moutarde et O. J’irai peut-être en permission dans le mois de mars. Bonjour à Clémence et aux domestiques.

 

LTR 16-06- 27 mars 1916 : Charles à Hélène : Le temps est devenu pluvieux et froid, faut espérer que le beau temps va revenir tout à fait.. J’ai eu des nouvelles de ton Oncle Arthur et il allait bien, il est du côté de Commercy près de M/M, il m’a dit qu’il pensait rejoindre son bataillon. Pour Georges Lhomme, je le sais bien, mais je ne savais pas qu’il était blessé à la tête, ……. Rien de nouveau à t’apprendre, que je suis toujours en bonne santé et souhaite la pareille à toute la famille. Bonjour à Clémence. Je t’embrasse de tout cœur. Je te félicite de ton écriture.

 

MERIMEE Marcel et Armande

LTR 16-04- 20 mars 1916 : Charles à Hélène : … toujours plaisir d’avoir des nouvelles de la famille tant que cela va toujours bien. Le temps est toujours magnifique, plutôt chaud, j’espère que chez nous c’est pareil et que vous allez bientôt faire de l’avoine et jardiner. Merci de tes bonnes nouvelles, Mr Leroux va être content d’être rentré, et c’est préférable que le fils Mérimée soit prisonnier que d’être mort.------- Massieu d’Epinay est parti d’aujourd’hui au 279è Tal,

  

DODON    (Sauvage)

DODON Hélène (amie de Suzanne)

 

Retour Haut de page

Autres membres de la famille de Charles Sainturette

  

GUERIN Marcel  Thevray  (Cousin)

 

Guérin Simone  (Cousine de Courtonne la Meudrac)

 

Lefebvre   (  Cousin de Gisay)

 

Bonnel Alice   (  Cousine de Gisay)

 

GUERIN Angèle ( Femme de René LUCAS et sœur de Aline Guérin )

Retour Haut de page

===============================================================

Les Enfants nés au Noyer qui auraient pu être mobilisés pendant la même époque :
 en cours de rédaction

Armée
Active

AN  Naiss
Classe

NOM   Prénom

Date Naissance

Fiche Matricule étudiée = FM

--  Fiches non trouvées

1898
Cl 1918

 

24 oct 1898

 

1897
Cl 1917

 

 

 

1896
Cl 1916

 

 

--

--

1895
Cl 1915

 

 

--

--

1894
Cl 1914

 

 

--

--

1893
Cl 1913

BERTOUT Fernand

BUQUET Maurice Albert

6 avril 1893

7 fév 1893

 

1892
Cl 1912

AUNEY Maurice Joseph

MAUREY Célestin

MORIN Albert Alfred

27 août 1892

21 sept 1892

10 mai 1892

--

--

--

1891
Cl 1911

HERVIEU Léon Georges

LECLERC Alfred Clément

POREE Henry Joseph Mary

8sept 1891

20 août 1891

 

--

--

--

Réserve
de l'Armée
Active

1890
Cl 1910

BOULAY Joseph

DUVAL Raoul Julien Roland

MASSIEU Adrien Théophile

PARISY Raymond René

POREE Eugène

18 oct 1890

27 sept 1890

12 juin 1890(R)

21 sept 1890

27 fév 1890

--

--

--

--

Mort pour la France

1889
Cl 1909

LEBRETON Georges

MAILLOT Auguste

MASSIEU Adrien Alphonse

23 mai 1889

2 fév 1889

25 déc 1889

Mle 232/1909 Bernay

--

--

1888
Cl 1908

DANVY Louis Hubert

22 sept 1888

--

1887
Cl 1907

DUJARDIN Zéphir Armand Louis

LEBRETON Camille

MAILLOT Lucien Désiré Georges

MASSIEU Désir Léon

VAVASSEUR Hildevert Auguste

30 sept 1887

12 sept 1887

2 sept 1887

13 avril 1887

6 janv 1887

Exempté

--

Mle 25/Mort pour la France

--

Mle 847/1907 Bernay

1886
Cl 1906

BARBANCHON Albert

CRESTEY Jules Adrien

LAVIGNE Louis Armand

24 sept 1886

22 janv 1886

27 oct 1886

--

--

Mle 115/1906 Bernay

1885
Cl 1905

BEAUMESNIL Albert Désiré

BUQUET Gaston

LECLERC Paul Julien

17 juillet 1885

3 mai 1885

25 juillet 1885

Mle 23/1905 Bernay

Mle 2/1905 Bernay

Mle 24/1905 Bernay

1884
Cl 1904

AUBIN Gabriel Alfred

LATARD Louis Léon Augustin

PARISY Rodolphe Alexandre

VABRE Georges Alexandre

23 fév 1884

26 août 1884

25 juin 1884

23 avril 1884

--

--

Mle 314/1904 Bernay

--

1883
Cl 1903

BUQUET Georges Eugène

CATELIN Arsène Albert Gaston

GODEY Georges Gésir-------------------

LEBRETON Albert

LECLERC Georges Octavin

MASSIEU Arthur Désir

PIMOR Léon Ernest

23 jan 1883

2 nov 1883

7 fév 1883--------

18 fév 1883

12 juillet1883

6 juin 1883

1 mars 1883

Mle 334/1903 Bernay 437

Mle 45/1903 Bernay

Mort pour la France

Mle 41/1903 Bernay

Mle 22/1903 Bernay

--

--

1882
Cl 1902

BOSQUET Albert Alexis

BOURGUEL René Émile Adrien

LAMOUREUX Ernest

MASSIEU Mary Hippolyte

MORIN Gustave Alfred

OSMONT Léon Émile Julien

VALLEE Paul Maurice

28 déc 1882

9 avril 1882

17 sept 1882

11 mai 1882

20 avril 1882

22 mai 1882

19 juillet 1882

--

Mle 424/1902 Bernay

--

Mle435/1902 Bernay

--

Mle 441/1902 Bernay

Mle 622/1902 Bernay

1881

---------

--------

 

Armée
Territoriale

1880
Cl 1900

BOULAY Lucien Arthur

COLLARDON Paul Charles

GODEY Émile Ernest

GODEY Pierre Sylvain

HEBERT Paul Désiré

HERMIER Alphonse Augustin

VALLEE Arthur Ernest

16 fév 1880

15 mai 1880

17 sept 1880

22 janv 1880

27 sept 1880

29 avril 1880

7 nov 1880

Mle 317/1900 Bernay

--

Mle 308/1900 Bernay

--

--

Mle 219/1900 Bernay

--

1879
Cl 1899

BOURGUEL Ernest Edouard

LANGLINE Augustin

MARAIS Julien

8 fév 1879

15 avril 1879

3 août 1879

Mle 53/1899 Bernay

Mle 400/1899 Bernay

--

1878
Cl 1898

MOREL Désir

PICARD Williams Alexandre

18 nov 1878

12 oct 1878

Mle 98/1898 Bernay

Mle 91/1898 Bernay

1877
Cl 1897

BAZIRE Ovide Nestor

BOULEY Ernest

FOUESNARD Désiré

FRANCHET Auguste Stanislas

LAMARE Ernest Henri

20 août 1877

19 oct 1877

31 mars 1877

8 août 1877

15 sept 1877

--

--

Mle 162/1897Bernay

--

-Mle 106/1897 Bernay

1876
Cl 1896

LAMARRE Mary Emile

LEBRETON Gracien Damien

VAVASSEUR Georges Auguste

21 juin 1876

28 fév 1876

22 avril 1876

Mle 98/1896 Bernay

Mle 92/1896 Bernay

Mle 104/1896 Bernay

1875
Cl 1895

FRANCHET Victor Émile

LAMARRE Léon François

24 déc 1875

11 avril 1875

Mle 26/1895 Bernay

Exempté/1895 Bernay

Réserve de l'Armée Territoriale

1874
Cl 1894

BOULAY Zulman Fernant Lucien

DESMAIS Aldonce

MARTIN Émile Georges

ROGER Louis Albert

31 mai 1874

5 juin 1874

3 sept 1874

25 sept 1874

Exempté/1894 Bernay

--

Mle 100/1894 Bernay

--

1873
Cl 1893

BARBANCHON Jules

GUERARD Désiré

MARAIS Paul Eugène Gonthran

SAINTURETTE Maurice Arthur

VALLEE Alexandre Gracien

VALLEE Gustave

17 mai 1873

11 juillet 1873

15 déc 1873

27 fév 1873

21 déc 1873

8 janvier 1873

--

--

Mle 293/1893 Bernay

FM --

Mle 300/1893 Bernay

--

1872
Cl 1892

BUQUET Arthur

CRESTEY Charles Désir Albert

LEBETON Jules Émile

PICARD Henri

VIGOT Zéphir

19 mars 1872

16 sept 1872

18 nov 1872

13 déc 1872

14 sept 1872

--

Mle 771/1892 Bernay

Mle 750/1892 Bernay

Mle 768/1892 Bernay

Mle 778/1892 Bernay

1871
Cl 1891

BOURGUEL Charles Léon

GOURNAY Léon Gustave

HOUET Louis Ernest

LAMARRE Désir Fortuné

LEBRETON Gustave Joseph

SAINTURETTE Charles Eugène

21 mai 1871

21 mars 1871

5 juin 1871

16 avril 1871

?

7 fév 1871

Exempté

Exempté

--

Mle 244/1891 Bernay

Mle 255/1891 Bernay

FM --

1870
Cl 1890

DESMAIS Aimé

21 fév 1870

Exempté

1869
Cl 1889

BORDEAUX Jules Louis Aimé

BUISSON Élisée

VALLEE Philippe Gustave

21 juin 1869

17 mars 1869

12 juin 1869

--

--

Mle 115/1889 Bernay

Retour Haut de page

Autres mobilisés, non natifs du Noyer en Ouche

 en cours

       
Classe NOM   Prénom Date et lieu de Naissance Fiche Matricule étudiée = FM
1898 GUERIN Henry Léon 16 nov 1878 - Gouttières FM --
1899 DUVAL Léon Désiré 16 fev 1879 - Ajou FM -- Mort pour la France
  LAMY René   Mle 9/1897 Bernay
1898 BATON Georges 24 oct 1898 Le Fidelaire Mort pour la France FM
       
       
       

 

PERTES FRANCAISES PAR REGIONS MILITAIRES

Régions militaires
subdivisions militaires
Départements formant la région Mobilisés
Morts et Disparus
% de pertes
Prisonniers

I
Lille, Valenciennes, Cambrai, Avesnes, Arras, Béthune, Saint-Omer, Dunkerque
Nord et Pas-de-Calais
624 834
89 344
14,29
61 589

II
Amiens, Mézière,
Saint-Quentin, Beauvais, Abbeville, Laon, Péronne
Aisne moins les arrondissements de Soissons et de Château-Thierry ; Oise moins les arrondissements de Compiègne et de Senlis, Somme. L’arrondissement de Pontoise (Seine-et-Oise), les cantons de Saint-Denis, Saint-Ouen, Aubervilliers, Noisy-le-Sec et de Pantin (Seine), les 10, 19 et 20e arrondissements de Paris, Ardennes (arrondissements de Rocroy, Sedan et Mézières), Meuse (arrondissement de Montmédy), Meurthe-et-Moselle (cantons de Longuyon, Longuy et Audun).
309 915
42 634
13,75
26 268

III
Rouen Nord, Rouen Sud,
Le Havre, Caen, Evreux, Falaise, Lisieux, Bernay.
Calvados, Eure, Seine inférieure, les arrondissements de Mantes et de Versailles (Seine-et-Oise), les cantons de Courbevoie, Puteaux, Asnières, Boulogne, Levallois-Perret, Clichy et de Neuilly (Seine) et les 1er, 7, 9, 15, 16, 17 et 18e arrondissements de Paris
298 187
50 546
16,95
18 717

GÉRARD -
http://www.genealogie.com/v4/forums/default.aspx?g=posts&t=924251&p=382

 

Retour sur  Le Journal du Caporal Charles Sainturette - 1914-1918 et ses correspondances

 

M'intéressant à la Généalogie - http://gw.geneanet.org/renelesur
j'ai relevé un certain nombre de personnes décédées entre les années 1914 et 1918,
 et j'ai effectué quelques recherches les concernant.
Pour les soldats Morts pour la France,
le Service Général des Armées a publié leurs fiches sur

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/ 

Il y a également http://www.memorial-genweb.org/  qui a inventorié les Monuments aux Morts

 

Pour faire suite au Journal du Caporal Charles Sainturettte - 1914 / 1918,
Les membres des Familles Hachette- Lesur  Morts pour la France

===============================================================

 Liens utiles

===============================================================

 

Retour à la page : Histoire de la Ferme de La Godinière

 

Retour  Les Produits  ou   Accueil   ou   Plan  du  site
ou  page  précédente

 

Écrivez nous pour donner votre impression et votre suggestion, merci.

Pour nous écrire : cliquez

Ma messagerie est protégée par Avast

Conception et Réalisation : René Lesur