Beaumesnil - Eure

Commune déléguée de la commune nouvelle de Mesnil-en-Ouche,
Arrêté préfectoral du 9 décembre 2015

Composition de la Commune Nouvelle de Mesnil-en-Ouche
 

dernière mise à jour de cette page : 15.12.2015

 Vous êtes sur le site personnel de René Lesur :  http://pagesperso-orange.fr/lagodiniere27/

 

Les 17 Communes

 

 

 

du Canton de

 

 

 

Beaumesnil :

 

 

 

 

 

 

Le Noyer en Ouche

 

 


Gouttières

 

 


Beaumesnil

 

 

Thevray

 

 


Ajou

 

 


Saint Aubin des Hayes

 

 


Sainte Marguerite en Ouche

 

 


Les Jonquerets de Livet

 

 


Saint Aubin le Guichard

 

 


Grandchain - Granchain

 

 


La Barre en Ouche

 

 


Bosc-Renoult en Ouche

 

 


Epinay

 

 


Landepéreuse

 

 


Gisay la Coudre

 

 


La Roussière

 

 


Saint Pierre du Mesnil

 

 

 

 

Retour

 

 

 

Le Canton de

 

 

 

Beaumesnil

 

 

 

 

Présentation : cliquez...

Beaumesnil :
   
Alt 127 à 183 m. - Les Beaumesnilois.
    Superficie : 1263 Ha - 562 Habitants
(déc 2015)
    soit  44 Habitants par km² ou 2,25 Ha par Habitant
    Chef-lieu de l'ancien canton dans l'arrondissement de Bernay
    
www.36000communes.com/27.html
     www.monclocher.com/Villes/ListeC/villes_27_B.html
    
www.aci-multimedia.net/gastronomie/ tourisme_normandie.htm

 
Marché :
lundi matin.
Tous commerces et tous services

   

Armoiries : à la croix d'argent chargée du nom de la commune, au premier canton d'azur chargé d'un chevron d'argent accompagné de trois besants d'or, au second canton de gueules à deux fasces d'argent chargées de cinq étoiles de sable, au troisième canton d'argent à la fasce de gueules et au lambel du même, au quatrième canton d'azur chargé d'une bourse d'or.

 


 
  Mairie :  Tél  02.32.44.44.32   Fax 02 32 46 56 36

    E-mail : mairie.beaumesnil.eure@wanadoo.fr 
    Secrétaire : Chantal VALLET

    A compter du 1er janvier 2016, le secrétariat est ouvert les
    Mardi matin de 9h00 à 12h00 et   Jeudi après-midi de 14h00 à 18h00


    Maire :          Marc VAMPA               Tel :  02.32.46.19.76    Port :  06.81.77.69.29    -  E-mail :  marc.vampa@libertysurf.fr 

    1er Adjoint :   Christian PERDRIEL     Tel :                           Port :                            - E mail :

    2è Adjoint  :   Alain VIALA                 Tel                             Port :                             - E mail :

  

 

Office de Tourisme du Canton de Beaumesnil

 

Elevage d'Autruches

 

Eur'Autruche
La Blinière
27410 BEAUMESNIL

 

Ginette et Pascal BOUCHER
Depuis le 1er Janvier 2012 l'élevage d'Autruches
a cessé définitivement son activité pour raison de retraite

 

 

Les Ecuries Evasion   M. Vincent HAMELET
Ouvert toute l'année
BEAUMESNIL
Tel : 02 32 44 35 66  ou   06 72 90 02 27
Randonnées et promenades à cheval et à poney, journées rando. Location de chevaux.

 

IME RP de Maistre    http://www.rpdemaistre.fr/

 

Histoire :
   
Doyenné d'Ouche. Patronage : le seigneur du lieu.
   
La signification de Beaumesnil est, selon René Lepelley " Beau domaine", Bello mesnillo en 1195, Bellum Mesnillum (IIè Pouiilé d'Evreux) .
Le nom latin de Bellum Masnille appartient à l'une des catégories les plus récentes de noms de lieux, Beaumesnil en Ouche.

Beaumesnil était un fief de Roger de Beaumont, compagnon de Guillaume le Conquérant.

 

    Vers 1665 : Mort de Jean de Quevilly, Honorable Homme, Sieur du Bocage et du Champ Beufey, écuyer de Mr le Marquis de Nonant, associé à neuf Confréries de Charité, il fonda celle de Beaumesnil. Il mourut vers 1665 après avoir accompagné en Hollande Mr de Bellièvre, ambassadeur extraordinaire et fut inhumé dans la Chapelle de la Vierge de l'église Saint Nicolas de Beaumesnil dont il était le Bienfaiteur.

    19 janvier 1755 : Naissance de Jacques Louis Quevilly, dit Belle-Plume - décédé à Beaumesnil le 10 Décembre 1838 - fut Capitaine de Vaisseau et d'Artillerie, se distingua à l'Armée d'Italie et au Camp de Boulogne, mais surtout en maintenant le Fort de Brégançon au pouvoir de la France pendant l'occupation étrangère de Toulon en 1794.
   
7 juillet 1778 : naissance de Louis Isidor Quevilly, décédé le 27 septembre 1835, Il fut inhumé dans l'ancien cimetière de Beaumesnil, ses restes furent transférés dans le nouveau cimetière. époux de Madame Marie Anne Le Moulle .

    En 1788, Claude DUBUS,  Notaire du Roy, Garde Notes héréditaire aux Baillage et Vicomté de Beaumont le Roger pour le siège de Beaumesnil en dépendant. En 1797 il semble être titulaire de l'étude de Beaumesnil : Notaire public au département de l'Eure à la Résidence  de la commune de Beaumesnil, pourvu de patente.
   
En 1789, Cézar Guillaume Barnabé Nicolas (Godet) (Toutenel?),  Juge de Paix du Canton de Beaumesnil.

    1873 : Décès de Albert de Glatigny (1839-1873), poète parnassien, qui a vécu à Bernay, est mort chez ses parents, gardiens du château.

 

    Les Notaires de Beaumesnil ( à compléter)

    En 1770, le Notaire est Me Fournier.
    En 1829, le Notaire est Me Boucher
    En 1865, le Notaire est Me Adolphe Auguste Martin.
    En 1891, le Notaire est Me Heudeline.

 

   Eglise Saint Nicolas : Beaumesnil dépendait originairement de Beaumont-le Roger, et son église, dédiée à saint Nicolas, a emprunté son patron à l'église bâtie dans le château de Beaumont par Roger-le-Grand. L'ancienne église à l'entrée du bourg sur la route de Bernay a été détruite vers le milieu du XIXè S.
     L'église actuelle a été construite en 1819 par M. le duc (marquis) de Montmorency-Laval et a été consacrée le 1er octobre 1820 par Mgr Alexis Saussol, évêque de Sées.

 

Sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Beaumesnil_(Eure) nous pouvons admirer une lithographie représentant une vue de l'Intérieur de l'Eglise de Beaumesnil, réalisée par Edouard-Auguste Villain (1829 - 1876).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Interior_of_the_church_in_Beaumesnil.jpg

Cette lithographie est conservée au Musée des reliures anciennes du Château de Beaumesnil

 

Derrière l'église se trouve la petite chapelle funéraire des Montmorency-Laval édifiée vers 1845.


    L'ancien presbytère : magnifique bâtisse de 1662, qui aurait été bâtie par Gaillard, l'architecte chargé de la construction du château, pour ses besoins personnels. Après avoir été longtemps un presbytère, la propriété devient un restaurant en 1983 sous le nom de " l'Etape Louis XIII ". S'y succèdent de 1983 à 1985 M et Mme Tompa, de 1985 à 1994 M et Mme Sureau, puis M et Mme Ravinel. Depuis Mai 2013, l'Étape Louis XIII est reprise par Sébastien et Aurélie. Le restaurant est ouvert midi et soir tous les jours sauf le mardi. Tél : 02.32.45.17.27 ou 06.82.27.93.63.

 

    La paroisse de Saint Lambert est rattachée à Beaumesnil en 1792, il ne reste rien de l'église de Saint-Lambert-en-Ouche détruite au milieu du XIXè S.
    La commune de Pierre Ronde qui a cessé d'être paroisse au moment de la révolution sera réunie à Beaumesnil le 16 mai 1845 ; son église dédiée à saint Cyr et à sainte Juliette, suppose une haute antiquité et une origine mérovingienne, et son nom latin Petra Rotunda indique une villa de fondation romane. D'ailleurs, en septembre 1832, en réparant un chemin vicinal sur le territoire de la commune de Beaumesnil, on a trouvé sous une racine d'arbre environ 5000 médailles romaines presque toutes du temps de Gallien.

 

    La paroisse de Pierre Ronde :

Ancienne église de Pierre Ronde restaurée par une association,

http://pierre-ronde.neuf.fr

La page perso http://pierre-ronde.neuf.fr n'existe plus... victime du transfert très compliqué chez SFR, (Tout comme moi et bien d'autres...voir ma note)

 

(à suivre)

 

    Le Château :Jours et horaires de visites : cliquez ici
    Programme  : cliquez ici

     Histoire du Château de Beaumesnil : cliquez

Un médecin s'installe à Beaumesnil le 1er avril 1935 ...

http://www.homeoint.org/seror/biograph/julian.htm

 

 

Beaumesnil : Le Château, ses Bassins, ses Jardins, son Parc et le Musée de la Reliure.
Le Château
: présentation, horaires de visites : cliquez ici    
Histoire :  cliquez
Le site internet du Château est    www.chateaubeaumesnil.com   


        Le Château se mire dans de larges bassins qui encadrent également un ancien donjon devenu labyrinthe unique en France.
       
Château meublé : grand escalier d'honneur, la salle des gardes où l'on verra le premier puits de l'ancien château féodal de 1250, la chapelle installée par les comtes de Maistre,

le Grand Salon meublé en partie Louis XV, la salle à manger
les appartements de Madame :chambre et salon meublé en style hollandais,
la grande bibliothèque à galerie avec sa grande cheminée, et un ensemble exceptionnel de reliures de divers pays, des XVIIè,  XVIIIè et XIXè siècles, périodes principales de l'évolution du château.
le musée de la reliure

     Les Jardins à la française et le parc de 80 hectares qui conserve toutes ses allées des XVII et XVIIIè siècles. (Le domaine atteignait près de 3000 ha au XVIIème siècle).
On y trouvait aussi une
glacière, chaque domestique devant deux jours de corvée en hiver pour récupérer de la glace aux alentours.
Périodes d'ouverture :
        Le Château : Jours et horaires de visites : cliquez ici et

 

Histoire du Château de Beaumesnil : cliquez

saison 2015 : Ouverture du Château à partir du 28 juin 2015. Fermeture annuelle 30 septembre 2015,  voir l'actualité plus loin...

 

        Actualité et avenir : Le Château de Beaumesnil géré par la Fondation Fürstenberg, qui assure l'entretien et la restauration de l'édifice et s'ouvre sur l'extérieur, en dehors du musée de la reliure et des appartements bien connus, en proposant diverses manifestations au cours de l'année.

 

Pour plus de détails, consultez le site du Château :  www.chateaubeaumesnil.com .

ou le site de l'O T de Beaumesnil :  www.tourismebeaumesnil27.fr

 

        Arts et Lettres à Beaumesnil :   note :  l'activité de cette association semble être en sommeil... nous avons passé de bons moments. Une autre association a vu le jour et organise un spectacle annuel en juillet ... voir ICI

 

L'association Arts et Lettres avait pour objectif de créer des évènements d'ordre Littéraire et Culturel dans et autour du Château de Beaumesnil - Site : http://arts-et-lettres.over-blog.com/

Au programme en 2011 : 15 Juillet et 17 septembre au Château de Beaumesnil

Premier Dimanche d'octobre, le 2 : Attentats Littéraires à La Godinière de 14h à 18h

En 2008 : Les Beaumesniales 2008, un atelier se tenait à La Ferme de La Godinière

 

Attentats Littéraires, Origine de la manifestation :

 

En 2008, manifestation « Lire en fête » au Château de Beaumesnil, le premier dimanche d'Octobre.

En 2009, Attentats Littéraires à  Saint Aubin des Hayes

En 2010, Attentats Littéraires à  Gisay la Coudre

En 2011, Attentats Littéraires à La Godinière Le Noyer en Ouche

 

 

Annie et René Lesur ont la joie de vous annoncer la parution de :
ARBRES REMARQUABLES de Haute Normandie de Annick Vallée
Éditions des Falaises - Tél. 02 35 89 78 00 - www.ptc-rouen.com 
 
Notre Chêne sera honoré d'abriter les Attentats Littéraires
le Dimanche 2 octobre 2011, de 14 H à 18 H avec la participation de
Arts et Lettres, l'Office de Tourisme de Beaumesnil
et l'Eure d'Été 2011, page 20
 
Le Chêne de La Godinière
 
Programme :
Accueil sur le site, Ferme de La Godinière et
mise à disposition gracieuse de livres, échanges,
(vous pouvez apporter les livres dont vous souhaitez vous débarrasser)
 
Animations diverses pour les enfants à l'abri, mais aussi pour les parents...
Ateliers :  "Arbres à Mots " Dessin et écriture
Lectures, Poésies, Comptines pour enfants
Concert  ( flûte et harpe )
 

Lectures et dédicaces par des auteurs de la région,
 et achat possible de leurs livres

(plusieurs titres par auteur selon leur sélection) :

 

Danielle Debuire " Dany Deb Auteur"

Livres et contes pour enfants

 

Yves de Saint Jean  

Artiste Peintre, Auteur du livre :

Le Gourmet Diabétique

Editions Vinarelle    www.vinarelle.com

 

Roger Delaporte - roger.delaporte@gmail.com -

Auteur - Histoires Criminelles de l'Eure

 

Bernard Ollivier - Journaliste et écrivain :

En 1998, inaugure la retraite par une marche à pied de Paris à Saint Jacques de Compostelle,

 puis en 1999 de Istanbul, à pied, sur l'ancienne route de la soie, jusqu'à Dogoubeyazit.

 
Bernard Ollivier proposera une conférence : Rester actif après la retraite
 
Un représentant de l'Association A.R.B.R.E.S     http://www.arbres.org/ 
sera présent avec le livre (achat possible)
 
            
 
Dégustation gratuite des  produits cidricoles

 

Pourquoi ce titre ? Attentats littéraires ?...

Faisant suite à la manifestation « Lire en fête » en 2008, l’Office du Tourisme de Beaumesnil propose une après-midi dédiée aux livres.

L’office de Tourisme a mis en place ce que l’on appelle les « Attentats littéraires ».

Le concept étant la mise à disposition des visiteurs du site, ce jours-là, de livres déposés de façon aléatoire. Les visiteurs pourront faire des échanges et déposer à leur tour des livres ou alors, prendre simplement un livre de leur choix, sans échange, gratuitement. Des bénévoles de l’Office étant sur place pour inciter le public à se servir.

 

La manifestation évolue : Dès 2011, la manifestation est inscrite dans le programme de l'association
Arts et Lettres à Beaumenil avec le soutien de Office de Tourisme du Canton de Beaumesnil et est inscrite dans le programme de l'Eure d'Été 2011.

 

Malheureusement, l'Association Arts et Lettres s'est momentanément mise en sommeil, et, bien que cette manifestation eu remporté un franc succès, la présidente de l'Office de Tourisme qui était à l'origine de cette idée n'a pas souhaité remettre la manifestation au programme de l'Office de Tourisme en 2012... Qu'en sera-t-il plus tard ? Nous sommes prêts à renouveler l'expérience.

 

Renseignements : Office de Tourisme du Canton de Beaumesnil   02.32.46.45.68

 

 

        Mais le Château de Beaumesnil a besoin d'entretien permanent ainsi que de travaux assez lourds et est à la recherche de mécènes (pouvions nous lire dans la presse locale) pour sponsoriser la Fondation Fürstenberg afin de mener à bien ces travaux. Le projet principal concerne l'orangerie du château qui pourrait être transformée en un espace de réception qui pourra accueillir séminaires, mariages,soirées et contribuer au développement économique du château.

Déjà des travaux ont été entrepris au niveau des fenêtres des mansardes.

Une fois rénové, le château permettra de proposer une plus grande diversité de manifestations, privées ou publiques. (Extrait de l'éveil normand du 20 juillet 2005)
Lors du conseil d'administration de la Fondation qui s'est tenu le 23 juin 2007, plusieurs projets ont été évoqués : réfection des toitures  des pavillons du château,transformation de l'orangerie en accueil de réception, audiophones, mise en place d'un potager conservatoire, aménagements de nouvelles salles au 1er étage, etc... (Extrait de l'éveil normand du 27 juin 2007). 
Le potager conservatoire s'étendrait sur un  hectare et sera géré par l'association " Mille et un légumes " . A côté de celui-ci serait mis en place une production maraîchère bio sur trois hectares, la production sera mise en vente sous forme de panier. Pour tous renseignements : Frédéric Lamblin  info@1001legumes.com  (Extrait de l'éveil normand du 4 juillet 2007).  Depuis, l'idée a fait son chemin, Visitez Le Potager de Beaumesnil - 1001 légumes

 

Saison 2015 : Ouverture du Château à partir du 28 juin 2015. Fermeture annuelle 30 septembre 2015. voir l'actualité ci après...

 

Certains projets ont été réalisés... mais le sponsoring espéré a ses limites...

 

Un nouveau chapitre de l'histoire du Château de Beaumesnil va s'écrire...

 

et TAC ! Tous au Château. C'est le nom de la société qui a été constituée et qui a signé un partenariat avec la Fondation Fürstengerg-Beaumesnil pour la gestion et l'animation du château de Beaumesnil et de son domaine. ( Eveil Normand du 12 novembre 2014).

La société TAC - Tous au Château, dont le directeur général est Lancelot Guyot, a été constituée afin de pérenniser la mission de conservation du château de Beaumesnil et de présentation des collections de reliures anciennes.

La famille Guyot a déjà a son actif le sauvetage des châteaux de Saint-Fargeau dans l'Yonne, de la Ferté Saint Aubin dans le Loiret, le château de Bridoire en Dordogne et le château de Landal en Ille et Vilaine.

La passation de pouvoirs entre la FFB et la société TAC prendra effet courant novembre 2014. Un nouveau projet touristique est en cours d'élaboration.

 

Cette information est visible sur le site du châtaeu  http://www.chateaubeaumesnil.com/#!tous-au-chteau-/c3i6 

 

Pour toutes ces raisons, le château de Beaumesnil rouvrira ses portes à partir du 28 juin 2015 avec un thème de visite totalement renouvelé.

 

 

Association pour la promotion du Château de Beaumesnil

Nouvelle association  :   www.wandrille1.e-monsite.com    --

 

Le dimanche 7 juillet 2013 à 15h00, les "Lames sur Seine", après leur triomphe des 3 mousquetaires en 2012, seront de retour pour un merveilleux spectacle de cape et d'épées itinérant dans les jardins du château sur le thème des "Aventures du Chevalier de Lagardère" d'après "Le Bossu"  de Paul  Féval

 

Une nouvelle programmation a eu lieu en juillet 2014. En 2015, le spectacle des 3 Mousquetaires revient le 19 juillet, renseignements 06.13.14.60.87

 

"Les Lames sur Seine"  ont été créées en 1998 par un groupe d'escrimeurs ayant consacré quinze années à la pratique de l'Escrime Artistique : http://www.escrime-artistique.com/ 

 

         Histoire du Château de Beaumesnil (MHF)
         2008 : Monuments et sites de l'Eure consacrent le N° 10 au Château : AMSE :
http://www.amse.asso.fr/

         L'un des plus beaux châteaux Louis XIII de France, à la très riche architecture décrite comme le prototype du style baroque (ou riche) de l'époque Louis XIII.
        Son histoire remonte à la première croisade à laquelle participa un seigneur de Beaumesnil, vassal de ROGER LEGRAND.

        Construction :

        Le domaine existe au moins depuis 911, date du traité de Saint-Clair-sur-Epte et de la création du Duché de Normandie.

        Le Château a été construit sur l'emplacement d'un premier important château-fort construit vers 1250 (XIIIè S.) par le fondateur de la ligne HARCOURT-BEAUMESNIL, maison qui s'y maintient jusqu'à la guerre de Cent Ans.

 

        La première famille connue fut celle des Meulan (jusqu'en 1171) : Roger de Beaumont (1015-1094), Robert 1er de Meulan (1048-1118), Galéran IV de Meulan (1104-1166), Robert II de Meulan (1142-1204).
       
Du comté de Meulan, le domaine passa en 1191 dans la baronnie d'Harcourt (de 1171 à 1418) avec le mariage de Jeanne de Meulan - dame de Villequier - et de Robert II, baron d'Harcourt, né vers 1150, il meurt en 1242. Le domaine reste dans la maison Harcourt jusqu'à la mort de Robert VI d'Harcourt en 1411 au siège de Domfront. La tante de ce dernier, Marie de Harcourt, recueillant sa succession, épousera Guillaume Paynel (de1396 à 1418) et portera ainsi la terre de Beaumesnil dans la maison Tournebu (de 1449 à 1463)  par le mariage de leur fille Marie Paynel avec Guillaume de Tournebu, seigneur de Marbeuf et de Blangy, qui est mort avant le 24 mai 1418.
Entre les périodes 1418-1449, la terre de Beaumesnil est aux mains des Anglais :

 

        Le 24 mai 1418, Henri V, roi d'Angleterre donne à Lord Robert de Wylongby  le château et le domaine ayant appartenu à Guillaume de Tournebu. En 1419, Beaumesnil n'était encore qu'un plein fief de haubert.

---   http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Willoughby_(6e_baron_Willoughby_d'Eresby)    ---

        Le dit château-fort du XIIIè était occupé par les Anglais lorsqu'ils en furent chassés en 1435 par Florent, sire d'Illiers, mais il retomba bientôt en leur pouvoir, cette forteresse a été complètement détruite et il en reste à peine quelques vestiges. En 1449, le château est aux mains de Jean II de Tournebu, écuyer et seigneur de Beaumesnil et de Glos sur Risle,  petit-fils de Guillaume de Tournebu. Jean II de Tournebu mourut le 7 mai 1487.

 

        Après les Harcourt vinrent les ducs de Lorraine : en 1463, le domaine passe successivement à Jean de Lorraine puis à René, neveu de Jean, Claude fils de René, René de Lorraine fils de Claude, (beau-frère de Charles VII) et enfin à Charles de Lorraine 1er, fils de René, duc d'Elbeuf et pair de France, baron de Beaumesnil jusqu'à sa vente en 1604 à Jacques le Conte.


        En
1604, le domaine est acquis par Félix Le Conte baron de Nonant, pour son fils Jacques Le Conte Duquesne, Marquis de Nonant, Beaumesnil, de Merlerault, Brotonne et la Mare-Broc (situés à Bourneville),  écuyer, gentilhomme de la chambre du roi Louis XIII qui épousa en 1623 Marie Dauvet des Marets, dont il eu - selon le dictionnaire Charpillon - une fille unique Catherine à laquelle il laissa sa succession en 1659. (information à vérifier, car sauf erreur, il semble que Catherine aie une sœur Renée et un frère Pomponne François - voir généalogie Le Conte plus loin - après diverses vérifications, Catherine avait bien un frère et une soeur ; ce que nous verrons plus loin, les erreurs dans le Charpillon sont assez courantes...)

Voir http://geneanet.org/madile ou encore  http://www.geneall.net/F/per_page.php?id=495303

Ce nouveau propriétaire fit ériger - selon Auguste Le Prévost -  la terre de Beaumesnil en marquisat et fit construire le château actuel. Nous pensons plutôt, dit Henri Quevilly (page 20), qu'il ne fut jamais qu'une baronnie, car ce seigneur s'intitulait souvent marquis de Nonant, Baron de Beaumesnil, ainsi que ses successeurs ....

 

        Le château actuel fut bâti (1633-1640) par Jacques Le Conte Duquesne, marquis de Nonant et baron de Beaumesnil, il était gentilhomme de la Chambre de Louis XIII.
et sa femme
Marie d'Auvet Desmarest (Dauvet des Marets dans certains textes), née vers 1605, décédée le 19 juin 1663, fille d'ambassadeur - voir http://geneanet.org/pierfit  - et petite fille du chancelier Brûlard de Sillery - ambassadeur personnel de Henri IV à Rome - d'où les lettres MD sculptées sur les pierres des façades.

 

        Jacques Le Conte organisa une fête pour une parente. Le château d'origine datant d'environ 1250, trop petit fut démolit vers 1620 et reconstruit dans un style baroque florentin. La construction débuta en 1633 et s'acheva en 1640.

        Le marquis, riche seigneur rouennais commanda la construction en 1631. Les Frères Martin et Toussaint La Flèche s'engagent à construire la façade. Ensuite l'architecte Jean Gallard, maître-maçon, et les sculpteurs tailleurs de pierre de la région de Beaumesnil se voyaient confier la construction de cet édifice qui devient le chef-d'œuvre du baroque français. Les pavillons ne seront construits qu'au XVIIIè S. Les factures des travaux sont conservées à Rouen où il dût avoir un palais.
       Jacques Le Comte meurt le 8 octobre 1641, (inhumé à Nonant).

Sa femme - Marie d'Auvet Desmarest (Dauvet des Marets)  - reprend le château avec son fils Pomponne François  et ses deux filles Renée et Catherine.

 

       Renée Le Conte de Nonant, Marquise de Nonant et Dame de Merlerault, est mariée en 1646 avec André Du Plessis-Chatillon.

Nous trouvons la généalogie Le Conte de Nonant sur   http://gw.geneanet.org/madile   (Recherche d'individu : Le Conte de Nonant et choisir 2è ligne)

 

        A la mort de Pomponne-François Le Conte le 31 août 1654, le domaine est reçu par sa sœur Catherine Le Conte de Nonant, Baronne de Beaumesnil et Dame d'Aspremont, qui l'apporte en dot quant elle épouse le 2 octobre 1660  Erard Bouton IIè de Chamilly - né en 1630 et mort en 1672 - Chevalier et Conte de Chamilly, Gouverneur du roi au Château de Dijon.

De ce mariage naquirent six enfants, dont : François Bouton comte de Chamilly,(1663-1722),  Louis François abbé de la Couture du Mans (1666-1705),  et un autre François (1669-1702) colonel du régiment du Béarn puis brigadier du roi.

Le domaine de Beaumesnil passe donc en 1660 aux Bouton de Chamilly pour y rester jusqu'en 1722. Par le jeu des alliances et des successions, Il passera aux Malet de Graville en 1722, puis aux Martel de Clères pour arriver aux Béthune-Chârost en 1760.

 

Henri Quevilly, dans la notice historique sur Beaumesnil donne des précisions sur la part qui revient à Catherine Le Conte suite au partage du 8 juin 1660 après la mort de François Pomponne :

Catherine eut pour lot :

« La baronnie de Beaumesnil avec ses prévostés et fief d'Ivry, Pierre Ronde, Épinay, La Jouannière, Vieilles, Bray, Saint-Vincent-du Boulay, les fief et seigneurie du Pommier-Enté (commune de Pierreronde) relevant du roi, et le droit de présenter aux cures de ces différentes paroisses et à celles du Tilleul en Ouche et de Saint Lambert. De plus les droits d'usage, pâturage et chauffage dans la forêt de Beaumont ainsi que le moulin d'Harcourt, sis à Thevray »

 

 

Henri Quevilly (page 20) de la Notice historique et statistique de Beaumenil, apporte la composition de la seigneurie d'Ivry , qui comprenait d'après un aveu :

« Le tènement Gaudin, situé paroisse de Gouttières, triège de la Gaudinière et redevable au terme de Saint Michel 5 sols et à Noël : 1 chapon, 1 denier, avec reliefs, treizièmes, regards de mariage, curage et motage des fossés du château dudit Beaumesnil, le cas offrant, guet et garde audit château en temps de guerre, suite du ban des moulins de la dite baronnie, corvées de bestes de harnois aux 3 saisons de l'an accoutumées, qui sont bled, mars et guéret, pourvu qu'il y ayt bestes tirantes et gisantes sur le fonds, service de prévosté à tour et ordre, etc...  »

note : voici un élément majeur dans les recherches de l'origine de ce lieu... nous sommes en 1660...

Voir  Histoire de La Godinière...

 

      A cette époque, le Chastellier Saint Pierre (ancienne paroisse rattachée au Noyer en Ouche) était un des 13 fiefs dépendant de la baronnie de Beaumesnil, possédée en 1686 par Catherine Le Conte de Nonant, la veuve de Erard Bouton IIè de Chamilly. (Le domaine de Beaumesnil atteignait près de 3000 ha au XVIIème siècle).
Le Chastellier figure dans un aveu fourni par François de Lorraine, prince et comte d'Harcourt.

 

        En 1693, après la mort de sa mère, François Jauche-Bouton comte de Chamilly  prend possession de la baronnie de Beaumesnil, et décèdera le 23 janvier 1722. De son union avec Catherine Poncet de La Rivière en déc  1690, il eut cinq filles dont quatre moururent au berceau.

 

Nous trouvons les généalogies Bouton de Chamilly

voir : http://gw.geneanet.org/wailly (chercher Bouton)

ou :  http://gw.geneanet.org/garric (Bouton de Chamilly)

ou :  http://gw.geneanet.org/nicooo  (Bouton de Chamilly de Jauche)

ou : http://gw.geneanet.org/clarembaut (Bouton de Chamilly)

 

La fille de François Bouton : Madeleine Bouton de Chamilly née 17 nov 1697 (de Jauche Bouton de Chamilly)  - épousera :

1- le 20 août 1722, François III Martel de Clères, décédé en 1730, Fils de Charles Martel et Suzanne d'Orléans.

Ils aurons une fille : Françoise qui épousera Charles III Martel et donneront naissance en 1745 à

 Suzanne Louise Edmée Martel,  qui épousa le 19 février 1760 Armand Joseph de Béthune, 5è duc de Béthune Chârost, né le 1er février 1738 à Versailles -décédé le 27 octobre 1800, Pair de France. Ils donneront naissance à un premier fils en 1764 décédé en 1765.

Le second fils Armand Louis François Edme naîtra le 5 août 1770 à Paris, épousera le 15 juin 1790 Maximilienne de Béthune Sully.

La duchesse de Chârost meurt à Beaumesnil vers 1777-1780 et le duc se remarie avec Mlle de Tourzel. Il décédera à Paris le 27 octobre 1800.

 

2- Madeleine Bouton de Chamilly épousera en seconde noces, le 30 mai 1730, le comte Louis-Robert Malet de Graville de Valsemé qui a été Lieutenant général des armées, et auront une fille : Marie Louise Barnabé (1739-1761)

 

       A la Révolution, le domaine appartenait au duc Armand Joseph de Béthune Chârost. Son fils Armand Louis François Edme, marié le 15 juin 1790 avec sa cousine Maximilienne de Béthune Sully, abolit les droits féodaux sur ses terres mais il est arrêté le 30 vendémiaire (21 octobre 1793) et est guillotiné le 8 floréal an II (27 avril 1794) à l'âge de 23 ans, en pleine Terreur.
Le chartrier et les archives du domaine furent détruites. Mr Dubus, régisseur a dû remettre à la municipalité les titres et les papiers concernant le domaine.

Voir généalogie  http://gw.geneanet.org/pierfit  (de Montmorency Laval - De Maistre)

 

Armand Joseph de Béthune Chârost  fut le dernier seigneur de Chamilly.

 

Il est descendant de Louis de Béthune dont le portrait peint par Philippe de Champaigne a été publié

sur le site http://van-acker.over-blog.com/

 

Ascendance simplifiée :

Amand Joseph 1er de Béthune Charost 1738-1800

François Joseph de Béthune Charost 1717-1739

Paul François de Béthune Charost  1682-1759

Armand de Béthune Charost  1663-1747

Louis Armand de Béthune Charost 1641-1717

 

Louis de Béthune Charost 1605-1681 -  4è fils de Philippe, comte puis 1er duc de Charost , Pair de France

capitaine des Gardes-corps royaux, Maréchal des armées de France, gouverneur de Calais. Le Roi Louis XIV le fit chevalier de ses ordres en 1661, et érigea en sa faveur au mois de mars 1672, le comté de Charost en Duché-Pairie sous le nom de Béthune-Charost , par Lettres, qui ne furent vérifiées au Parlement que le 6 août 1690

 

Philippe de CHAMPAIGNE ou atelier (?),

Portrait de Louis de Béthune, duc de Charost, vers 1650,

huile sur toile, non signée, non datée, 72 cm x 60 cm. Collection particulière.

 

 

        Maximilienne Augustine Henriette de Béthune-Charost, hérite du domaine à la suite du décès de son mari. Elle épouse en 1801 Eugène Alexandre L,  Duc de Montmorency-Laval et décède en 1828 ou 1833.

        Le duc meurt le 2 avril 1851 sans postérité après avoir épousé en seconde noce le 26 novembre 1833 la fille de l'écrivain Joseph de Maistre (1753-1821) : Anne Constance de Maistre.(1793-1882).
Le domaine passe à son beau-frère le comte Rodolphe de Maistre (1789-1866) et à ses descendants : Charles (1832-1897), Rodolphe, fils de Charles (1868-1934),  puis Gonzague ( 1873-1936) frère de Rodolphe - Gonzague sauva de la ruine le château que son frère lui a cédé après la grande guerre ; il le fait restaurer par Henri Jacquelin.

      Rodolphe de Maistre : Armes : d'azur, à trois soucis tigés et feuillés d'or (alias trois tulipes).
Couronne de comte. Devise: FORS L'HONNEUR, NUL SOUCI -  le comte Rodolphe de Maistre  

 

      En Septembre 1891, Adolphe Pierre Delvoye était jardinier, marié à Marie Constance Leclerc, ils demeuraient au Château de Beaumesnil.

      En 1906, le Révérend Père Joseph de Maistre obtient de sa famille, propriétaire du Château de Beaumesnil, une propriété composée d'un immeuble inoccupé et d'un terrain pour y accueillir des jeunes filles ouvrières parisiennes en difficulté ou malades.

L'association "Le Repos des Jeunes Parisiennes" sera officiellement déclarée en 1913 et reconnue d'utilité publique en 1921. L'établissement deviendra un préventorium "Le Repos " reconnu le 24 avril 1932. Actuellement, l'établissement est devenu Institut Médico Educatif et accueille 72  jeunes de 6 à 20 ans qui présentent une déficience légère ou moyenne.

 

       En 1927, Gonzague de Maistre vend le domaine à une société américaine. Le propriétaire est le Grand Duc Dimitri Pavlovitch Romanov de Russie, neveu de Nicolas II, qui occupa ensuite le château. Son épouse Audrey Emery, une riche américaine, restaure les pavillons.

 

http://www.noblesseetroyautes.com/2014/02/le-chateau-de-beaumesnil-2/

 

Les origines du château de Beaumesnil en Haute Normandie (135 km de Paris) remontent au XIIIème siècle où il était alors un château-fort. Sa construction actuelle fut réalisée vers 1630-1640 par l’architecte Jean Gallard.

Entouré d’un domaine de 80 hectares avec des jardins à la française, il fut la propriété de différentes familles de la noblesse et ce jusqu’en 1927, date à laquelle Gonzague de Maistre qui avait beaucoup œuvré pour sauver le château de la ruine au sortir de la guerre 14-18, le vend à la riche héritière Audrey Emery, épouse du grand-duc Dimitri de Russie.

Dimitri de Russie est le fils du grand-duc Paul de Russie et de la princesse Alexandra de Grèce. Sa mère fait une lourde chute au moment de prendre place à bord d’un petit bateau. Elle accouche de Dimitri mais sombre dans le coma et décède. Son veuf trop désemparé pour élever ses enfants Maria Pavlovna (mère du comte Lennart Bernadotte) et Dimitri, les confie à son frère et sa belle-sœur le grand-duc Serge et la grande-duchesse Elisabeth, née princesse de Hesse.

Le grand-duc Dimitri est présent au palais du prince Youssoupov lorsque Raspoutine est assassiné.

Après la chute de l’empire où il perd plusieurs membres de sa famille, il s’exile notamment en France où sa sœur la grande-duchesse Maria Pavlovna qui a divorcé du prince Guillaume de Suède, est intime avec Coco Chanel.

En 1926, il épouse Audrey Emery avec qui il a un fils le grand-duc Paul.  A leur divorce, Audrey lui laisse le château de Beaumesnil. En 1939, le château est acheté par Jean et Eugénie Fürstenberg qui créent un musée de la reliure. Dans la bibliothèque du château sont notamment exposés les minutes de l’interrogatoire de Ravaillac.

Le grand-duc Dimitri décède à Davos des suites de la tuberculose en 1942. Depuis 1966, la fondation Fürstenberg-Beaumesnil veille à conserver les collections et l’ensemble du domaine qui se visite de Pâques à septembre.(Article dédié à Tepi – Copyright photos : DR)

 

Notes à vérifier :

1-Le fils américain de Dimitri Pavlovitch, feu Paul Romanov Ilyinski n’était pas grand-duc mais prince, titre qu’il n’utilisait pas – « I am an American » . Il a été élu trois fois maire de Palm Beach, Floride. Mort en 2004.

 

2-Le grand duc Dimitri n’était pas seulement présent lors de la mort de Raspoutine; il était  membre de la conjuration destinée à le tuer , et il a participé à l’empoisonnement, le tir par arme a feu et la noyade de Raspoutine quai de la Moïka , qui borde le palais Youssoupov ou a eu lieu l’exécution, en compagnie du prince Youssoupov.

 

 

       En 1938, le château est acheté par Monsieur Jean Fürstenberg (1890-3 avril 1982) et son épouse Eugénie - http://www.marquesdecollections.fr/detail.cfm/marque/11123    - qui consacreront leur vie à sa remise en état en y créant un musée de la reliure, ils font don de l'ensemble à la Fondation Fürstenberg-Beaumesnil reconnue en 1966 entreprise d'utilité publique. Le musée sera présenté au public en 1980.

       Au moment de l'invasion lors de la seconde guerre, les Allemands alertés par la présence d'archives entreposées à Beaumesnil, vinrent inspecter le château, qu'ils ne quittèrent qu'à la fin du conflit. Monsieur Jean Furstenberg avait pu mettre une partie des manuscrits à l'abri. Il revint ensuite à Beaumesnil qu'il trouva dans un triste état et à remis tout en ordre.


Il racheta à cette époque l'ancienne ferme du château ce qui reconstituait presqu'exactement l'ancien centre d'un immense ensemble de fermes et de bois qui au XVIIIè siècle, a dû s'étendre sur près de 3 000 ha au 17è siècle.
Le château, ses jardins, sa forêt reconvertie en un parc de 80 Ha, ses communs et sa ferme constituent un ensemble organique, où presque tout date du XVIIè S.
       Cet ensemble est représenté sur le couvercle d'une grande tabatière, conservée par la famille de Maistre dont une photographie est visible.
 

       Dans le château existait une chapelle dédiée à Notre-Dame, qui était à la présentation du seigneur. L'église fut reconstruite par les soins et aux frais de  M. le duc de Montmorency-Laval. En effet, la duchesse de Charost et son second mari, le duc Montmorency-Laval avaient promis de faire construire une nouvelle église si un Bourbon revient régner ; lorsque le comte de Provence arrive sur le trône en 1814 sous le nom de louis XVIII ; ils tiennent leur promesse et font appel à monsieur Goust, architecte parisien né à Beaumesnil. L'église est consacrée le 1er octobre 1820 par Mgr Alexis Saussol, évêque de Sées.

 

       L'ancienne motte du donjon féodal, tumulus couvert d'ifs taillés est devenu depuis le XVIIè S., un labyrinthe végétal. La motte féodale est classée parmi les monuments historiques le 20 décembre 1966.

       Pigeonnier octogonal en briques.
      
Le Parc a subi de nombreuses modifications, le jardin d'origine a été réalisé par Jean de la Quintinie (1626-1688), un élève du célèbre jardinier royal Le Nôtre, concepteur des jardins du château de Versailles.

 

        L'artiste Henri de Maistre (1891-1953) a vécu au château de Beaumesnil. Il était un peintre spécialisé dans les fresques et l'art sacré. En 2005, le musée municipal de Bernay s'est enrichi d'une donation exceptionnelle avec le fonds de son atelier. Ce sont plus de 1050 œuvres (cartons de fresque ou de vitraux, études préparatoires...) qui viennent compléter les collections permanentes du musée. Parmi celles-ci, un projet de fresque de 40 m² illustrant "la présentation de la Vierge au temple" qui ne fut jamais réalisée à cause d'un arrêté de 1944 interdisant les décorations religieuses dans les édifices publics. La fresque a été achevée grâce au procédé technique de mise en couleur développé par la société Skerto (qui a réalisé la mise en lumière "de Monet aux pixels" sur la cathédrale de Rouen), et a été présentée à la croisée du transept de l''Abbatiale de Bernay.

[PDF] Archives de Joseph de Maistre et de sa famille Manuscrits et ...

La famille de Maistre

        Le grand écrivain normand Jean de la Varende (Jean-Balthazar Malard, vicomte de la Varende né le 22 mai 1887 au château de la Bonneville au Chamblac) en fit le "Mesnil Royal" dans son célèbre livre : Nez de cuir.
       
Liens Internet :  http://lavarende.free.fr/

L'Almanach du Normand, édition 2005, réserve deux pages sous la plume de Gérard Nédellec à notre écrivain, et si vous voulez savoir très vite qui est Nez-de-cuir... allez à la page 112... de l'Almanach du Normand 2005

Texte intégral (no 10) III ... Nez-de-Cuir se déroule notamment dans un château que La Varende appelé Mesnilroyal
et qui n’est autre que Beaumesnil : à vol d’oiseau, à 9 km à l ...
www.ex.ac.uk/~prcooke/aefm/ti 

Au sujet de Jean de la Varende : Le musée est ouvert dans son château au Chamblac

 

La Glacière

La glacière dans les châteaux permettait de maintenir des aliments au froid, ou de stocker de la glace. C'était

un trou dans le sol ou de grandes pièces enterrées, que l'on remplissait de neige ou de glace récoltée sur les plans d'eau en hiver. La glace était isolée du sol et de l'air extérieur par de la paille et des branchages. L'eau de fonte était éliminée. La grande glacière du château de Chantilly faisait 9,25 mètres de diamètre et 11 mètres de profondeur, la fonte naturelle pouvait représenter jusqu'à 500 kilos de glace par jour, mais elle pouvait en contenir 600 000 kilos. Cela constituait donc une réserve utilisable plusieurs années.

A Beaumesnil, chaque domestique devait deux jours de corvée en hiver pour récupérer de la glace aux alentours.

 

Retour début Histoire du Château de Beaumesnil : cliquez

 

Les Armoiries des familles :

 

comtes de Meulan

Harcourt

Tournebu

Elbeuf

   

Béthune-Chârost

Montmorency

Romanov

 

 

et leurs devises :

- Harcourt: Le bon temps viendra

- Bouton de Chamilly: Le souvenir tue Bouton

- Malet de Graville: Ma force d'en haut

- Béthune: Spes In Deo Non Vana (L'espoir en Dieu n'est pas vain)

- Montmorency-Laval: Dieu aide au premier baron chrétien Aπλανωσ ("Aplanos" signifie "tout droit")

- Maistre: Fors l'honneur, nul souci

 p.s. : selon les ouvrages, l'orthographe des noms est différente,  je n'ai fait que rapporter ces écrits et les rapprocher, cela peut être le début d'une recherche plus approfondie  Pour nous écrire : cliquez

 Le contenu de ces pages a pour but essentiel de faire découvrir un peu plus notre beau Pays d'Ouche, d'une manière simple et conviviale. Cela peut aussi être l'amorce de nouvelles découvertes. René LESUR.

www.chateaux-france.com - Château de Beaumesnil
www.normandieweb.org/27/beaumesnil/beaumesnil/
www.parcs-et-jardins-hn.com/detail.asp?Id=4
 

La Région : Le Pays d'Ouche : Visite guidée et Histoire : cliquez...

Retour :  Autour de La Godinière : cliquez...

Consultez le Calendrier des manifestations

Retour  Les Produits  ou   Accueil   ou   Plan  du  site
ou  page  précédente

 

Écrivez nous pour donner votre impression et votre suggestion, merci.

Pour nous écrire : cliquez

Ma messagerie est protégée par Avast

Les Livres de la Bibliothèque : Cliquez ici
Sources : Beaumesnil notre Canton 1997, documents CDT 27
et diverses publications touristiques sur les lieux cités.

Notice historique et statistique sur Beaumesnil par Henri Quevilly
Beaumesnil et son canton de Christian Juin - Editions Page de Garde
La Chevauchée Merveilleuse du Château du Blanc Buisson
Dictionnaire de l'Eure Charpillon-Caresme1868 - Editions Page de Garde
Site sujet à évolution régulière, A consulter fréquemment.
Conception et Réalisation : René Lesur
Retour Accueil : cliquez
ou page précédente